Céréaliculture : Une campagne sous de bons auspices





Tunis - Le Quotidien La campagne des céréales est bonne dans l’ensemble mais elle aurait été exceptionnelle si la pluviométrie du mois de mars et d’avril était plus favorable. Au cours d’une réunion tenue hier au siège de l’UTAP, et présidée par le ministre de l’Agriculture et des Ressources hydrauliques, les préparatifs pour le bon déroulement de la campagne des céréales ont été discutés par les divers intervenants dont les cadres du ministère, des responsables des unités de la protection civile, des agriculteurs eux-mêmes, la BNA et l’Office des Céréales. Nous avons saisi cette occasion pour aller au fond des choses avec le chef du service des grandes cultures à l’UTAP M. Abdelkader Amara: «Nous ne pouvons pas pour le moment avancer un chiffre mais nous sommes en mesure d’affirmer que la saison aurait pu être meilleure si les quantités de pluie enregistrées durant le mois de mars étaient suffisantes». La moyenne de la production nationale en matière de céréales est de 20 millions de quintaux. M. Abdelkader Amara estime que l’élaboration d’une carte agricole va permettre de résoudre les problèmes liés au climat. Il affirme, en effet, que selon cette carte, en cours de préparation, chaque région va cultiver le type de blé qui s’adapte le mieux au climat de la région. Notre interlocuteur explique qui certains types de blé sont dotés de particularités qui leur permettent de supporter les rigueurs du climat. A titre d’exemple «Oum Errabiaa» supporte le manque de pluie et certaines maladies parasitaires. En Tunisie, nous disposons de 6 types de grains de blé: Karim, Razzak, Oum Errabiaa, Khiar (pour le blé dur) et Salambo, Utique, Tubica (pour le blé tendre). Au terme de la mise en œuvre de ce plan, chaque région va ainsi se spécialiser dans la production d’un genre de blé, selon son climat et la morphologie de son sol. La mise en application de ce plan nécessite cependant l’adhésion de tous les agriculteurs qui sont appelés à tout mettre en œuvre pour la réussite des différentes campagnes de production de blé notamment en évitant le gaspillage par l’utilisation de machines bien ajustées, en évitant les incendies et surtout en prenant régulièrement attache avec les services techniques de l’UTAP pour s’informer des dernières techniques utilisées dans la production des céréales et recevoir éventuellement les conseils adéquats. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com