Prise nue en photo : L’élève était-elle consentante?





Qui croire dans cette affaire? La jeune fille qui prétend avoir été enlevée et photographiée nue ou son ravisseur qui affirme que l’adolescente était consentante? La réponse à ces questions devrait être fournie par le Tribunal de première instance de Grombalia qui a examiné récemment cette affaire. Tunis-Le Quotidien Demandant un complément d’enquête, la cour a décidé le report de l’examen de cette affaire à une date ultérieure. N’empêche que les deux protagonistes dans cette affaire ont été entendus. Toutefois, chacun a avancé une version différente. Le premier suspect, en l’occurrence un jeune homme âgé de vingt-cinq ans, a déclaré que le jour des faits il a rencontré sa copine, une jeune fille, élève de son état. Tous les deux se sont dirigés vers une maison où ils ont pris l’habitude de se rencontrer. Le suspect a affirmé, en outre, qu’il entretenait une relation avec l’adolescente depuis longtemps. Il lui est arrivé même d’entretenir des rapports plus intimes avec la jeune élève. De ce fait, au moment des faits, il était en train de jouer avec son téléphone portable lorsqu’il a pris quelques photos de la jeune fille alors qu’elle était nue. Toujours est-il qu’il n’a pas remarqué d’opposition émanant de la jeune fille. Bien au contraire, ils se seraient séparés comme à l’accoutumée avant qu’il ne soit désagréablement surpris d’apprendre que la jeune fille est allée le dénoncer aux agents de l’ordre. En revanche, l’adolescente a déclaré que le jour des faits, elle avait quitté son lycée. A mi-chemin, le suspect lui a coupé la route et à l’aide d’un couteau, il l’a obligée à le suivre dans une maison où il l’a contrainte à se déshabiller avant de la prendre en photo. A la demande des avocats de la défense, la cour a décidé de reporter l’examen de cette affaire pour un complément d’enquête. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com