Groupe D : L’Iran à l’assaut des favoris





Le Portugal et le Mexique sont les deux principaux favoris du groupe D, mais la lutte s’annonce assez sérieuse en présence d’outsiders aux dents longues. Les Portugais comptent sur un... champion du monde. En effet, ils ont enrôlé Felipe Scolari, le coach brésilien qui a gagné la Coupe du monde il y a quatre ans avec Ronaldo et Ronaldinho. Il disposera d’une équipe riche en individualités (Figo, Pauleta, Deco, Ronaldo, Carvalho...), mais c’est le collectif qui comptera le plus dans une telle compétition. Pour sa part, le Mexique tient à y jouer les premiers rôles. Les coéquipiers de Marquez, forts de leur expérience, puisqu’ils sont presque toujours là, aborderont le Mondial avec un groupe moins expérimenté mais, peut-être, plus talentueux. D’ailleurs, le parcours du Mexique dépendra en grande partie du premier match face à l’Iran. Les Persans, dominateurs en Asie, vont en Allemagne pour y réaliser leur rêve, celui de passer au second tour. Grâce à l’appui de professionnels évoluant en Bundesliga (Karimi, Mahdavikia, Hashemian...) qui seront pratiquement chez eux, les Iraniens ont les moyens de brouiller les cartes, surtout en cas de succès lors de leur premier match. Reste enfin l’Angola, une sélection sans expérience ni grands noms. Elle aspire à un comportement honorable pour sa première participation à cet événement mondial et Gonçalvès, son coach, aura à préparer une recette miracle pour surprendre les trois autres favoris, comme il l’a fait pour faire sauter le onze... nigérian aux éliminatoires. Du beau spectacle en vue avec un football tourné plutôt vers l’offensive. K.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com