Vienne : Début de la réunion sur l’Iran





Vienne-Agences L'exécutif de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a ouvert hier une réunion de plusieurs jours, marquée par un appel de l'ambassadeur américain à l'Iran pour qu'il saisisse "l'énorme occasion diplomatique" que représente l'offre des grandes puissances pour régler la crise nucléaire. Au cours de cette réunion de Vienne, les deux parties semblent vouloir calmer le jeu après les affrontements verbaux des derniers mois, selon des sources diplomatiques. Les Iraniens pourraient préciser leurs positions, sans répondre encore définitivement à l'offre de coopération qu'ont présentée les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'Onu (Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine et Russie) plus l'Allemagne, il y a une semaine — avec un prélable majeur, la "suspension" vérifiable de l'enrichissement d'uranium en Iran. "Les Etats-Unis ne s'attendent pas à des décisions cette semaine à la réunion du Conseil des gouverneurs de l'AIEA" dans ce dossier, a ainsi déclaré à des journalistes l'ambassadeur américain Gregory Schulte. "C'est à Téhéran qu'une décision doit être prise, pas au Conseil des gouverneurs à Vienne", a-t-il dit, en référence à la réponse attendue par les grandes puissances à leurs propositions associant propositions commerciales et politiques et menaces de sanctions.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com