Douar Hicher L’épouse amoureuse de l’épicier





Lorsqu’il a appris que son épouse a commis l’irréparable, il s’est dit qu’il valait mieux lui pardonner cet «écart de conduite»... Protéger ses deux enfants était beaucoup plus important que son honneur... Seulement elle en a profité pour lui refaire le même coup... Trop c’est trop, cette fois-ci, il l’a dénoncée à la police... Tunis — Le Quotidien L’arrogance peut parfois prendre des formes ridicules à telle enseigne que l’on est obligé de s’interroger si par hasard nous ne sommes pas face à un cas pathologique. En témoigne, cette affaire qui a eu lieu du côté de la localité de Douar Hicher et dont la principale protagoniste, est une femme mariée. Agée de trente deux ans, elle est mariée à un quadragénaire, conducteur d’une niveleuse dans une entreprise de travaux publics. Le couple a eu deux enfants et ne manquait de rien. Le mari, gagnant bien sa vie, s’occupait parfaitement de son foyer. La seule fausse note réside, cependant, dans le fait que le mari étaient contraint de s’absenter de temps en temps de son foyer, et ce, pour des raisons professionnelles. Malheureusement, alors qu’il cravachait dur pour gagner sa vie, sa douce moitié se la coulait donc avec son amant. En effet, l’épouse a choisi de mettre un peu d’ambiance dans sa vie. Elle a fini par céder à la tentation en acceptant de devenir la maîtresse de l’épicier du quartier. La nouvelle n’a pas tardé à parvenir à l’époux qui n’a pas hésité à en parler avec sa femme. Coup de théâtre, malgré la gravité de son acte, elle a reconnu les faits... Pourtant son mari et après avoir longuement réfléchi a décidé de lui pardonner «cet écart de conduite». Il voulait, ainsi, protéger ses deux enfants et sa famille de l’effritement. Il pensait, dès lors, que le dossier était clos et que jamais son épouse n’oserait lui refaire le même coup. Seulement et deuxième coup de théâtre, cette femme infidèle a patienté juste le temps que son mari parte au travail pour inviter son amant à venir prendre du plaisir sur le lit conjugal. Et lorsque son mari a eu vent de ce deuxième écart de conduite, elle n’a pas eu froid aux yeux en lui annonçant qu’elle ne pouvait pas vivre sans son amant. Elle en était follement amoureuse et n’avait pas honte de le crier sur tous les toits... Trop, c’est trop, cette fois-ci l’époux a décidé de prendre le taureau par les cornes en allant dénoncer le comportement de son épouse aux autorités. Mise sous surveillance, la suspecte n’a pas tardé à mordre à l’hameçon. Son époux a fait semblant de partir comme d’habitude au travail, alors que les auxiliaires de la justice étaient à quelques mètres de la maison en train de surveiller les lieux. Du coup, les agents de l’ordre ont remarqué qu’un homme est venu frapper à la porte avant qu’on lui ouvre et le laisser entrer. Peu de temps après, les agents munis d’une commission rogatoire ont investi les lieux pour prendre en flagrant délit les deux amants. L’état dans lequel, ils se trouvaient ne leur a laissé aucune chance pour nier les faits... Totalement nus, les deux amants ne pouvaient prétendre qu’ils se baignaient... Il s’agissait bel et bien d’adultère... Conduits au poste, les deux accusés ont été inculpés d’infidélité conjugale. Ils ont été mis en détention en attendant d’être traduits devant la justice. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com