Vols de la CIA : Des Etats de l’UE





Le Quotidien-Agences Plusieurs Etats européens, dont quatre membres de l'UE - l'Allemagne, l'Italie, la Suède et le Royaume-Uni -, ont été activement complices du programme américain de transfèrement de terroristes présumés vers des prisons parfois secrètes, a accusé Amnesty hier. Dans son dernier rapport, intitulé "Complices de crimes : le rôle de l'Europe dans le programme américain de transfèrement de prisonniers", l'organisation de défense des droits de l'homme vise également la Macédoine, la Bosnie-Herzégovine et la Turquie. "L'Europe se présente souvent comme un phare pour les droits de l'Homme, mais la vérité gênante reste que sans l'aide de l'Europe, certains hommes ne seraient pas actuellement en train de souffrir de blessures et de torture dans des cellules à travers le monde", a asséné Claudio Cordone, directeur principal de recherche pour Amnesty International. "Les Etats européens ne peuvent cacher leur complicité avec le programme +Extraordinary rendition+ des Etats-Unis derrière le secret de leurs services de renseignement", a insisté M. Cordone, accusant certains Etats d'avoir eux-mêmes "livré des prisonniers à la CIA". Dans son rapport, Amnesty étaye ses accusations via six exemples de personnes suspectées de terrorisme arrêtées avec la complicité plus ou moins active de ces Etats européens et finalement transférés dans le plus grand secret vers des prisons américaines à Guantanamo, à Kaboul et à Bagram en Afghanistan, ou en Egypte, ou vers des cellules syriennes et égyptiennes.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com