Equateur – Costa Rica ( 3 – 0) : Qualification sans bavure





L’Equateur persiste et signe. Après son succès sur la Pologne le voilà qu’il récidive devant le Costa Rica et se qualifie directement aux huitièmes de finale en compagnie de l’Allemagne bien avant la troisième journée. Le round d’observation n’a duré que quelques minutes. C’est que l’Equateur, décidé à prendre option d’entrée est arrivé dès la (8’) à tromper la vigilance de l’arrière-garde costa-ricienne par l’intermédiaire de Carlos Tenorio (1-0). Ce but précoce a donné des ailes aux Equatoriens qui ont poursuivi sur leur lancée pour avoir une mainmise sur l’entrejeu et exercer un ascendant sur leurs vis-à-vis malgré les déchets constatés dans la manœuvre. Les Ticos, eux, n’ont commencé à menacer la défense adverse qu’à partir de la demi-heure de jeu mais leurs tentatives étaient trop timides pour aboutir. Leur avant-centre Wanchope, le buteur du match inaugural était marqué de très près et n'avait pas trouvé les espaces nécessaires pour bien s’exprimer. A la (41’) Valencia d’un centre tir a failli tromper le gardien des Ticos mais ce dernier a sauvé le but in extremis. Comme quoi, le danger est toujours équatorien. Avant la fin du premier half, Delgado rate le KO à quelques mètres de la cage de Porras alors qu’il était démarqué. Après les citrons, la possession de la balle est toujours équatorienne alors que les Ticos commencent à sortir de leur réserve à partir du tir de Gomez qui a effleuré le poteau (50’). Mais la réussite est encore une fois équatorienne. Delgado d’un puissant tir de la droite trompe le gardien Porras qui n’a pas bien fermé l’angle de tir. (2-0) à la (54’). Un score qui reflète bien la physionomie du match. Mais si l’Equateur vient de confirmer sa bonne sortie de la première journée, le Costa Rica a réellement déçu surtout que ce match représentait sa dernière chance de rester en course. Il ne restait plus aux Equatoriens qu’une bonne gestion du temps et des débats. Et c’est ce qu’ils ont fait sans souffrance aucune. Ils avaient même tenté de marquer davantage face à des Costa Riciens très peu entreprenants. Seul le tir de Saborio sur la transversale (86’) méritait d’être relevé. Dans le temps additionnel, l’Equateur allait même tripler la marque par Kaviede (90’ +2’). (3-0). L’Equateur passe, le Costa Rica est éliminé. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com