La Cour suprême ordonne la démolition d’un tronçon de la barrière





Al Qods occupée — Agences La Cour suprême d'Israël a ordonné jeudi le démantèlement d'un tronçon de cinq kilomètres de la barrière de séparation en Cisjordanie suite à un recours de deux villages palestiniens voisins, apprend-on de source judiciaire. Il s'agit d'un tronçon à l'est de la colonie de Tsofim, dans le nord de la Cisjordanie qui empiète sur une centaine d'hectare de terres des villages palestiniens Azoun et Nebi Elias. La Cour a reproché à l'Etat dans cette affaire de ne pas lui avoir soumis tous les éléments se bornant à invoquer des impératifs de sécurité. L'organisation de défenses des droits de l'homme dans les territoires palestiniens B'Tselem exige à la suite de ce jugement "qui montre que l'Etat a menti" que soient revus tous les recours rejetés par le passé contre le tracé de la barrière sur la base des arguments sécuritaires, indique B'Tselem dans un communiqué. La Cour a donné 6 mois à l'Etat pour procéder au démantèlement du tronçon en question afin que soit édifiée jusque-là une barrière provisoire qui n'empiète pas sur les terres des villageois.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com