Brésil – Australie : La Seleçao, en quête de certitudes





* Gr. F - Stade de Munich (18h00) ______________ Entre les deux vainqueurs initiaux de ce groupe, le dessein avoué est le même, à savoir un second succès consécutif, synonyme de qualification directe au second tour. Et après ce qu’il nous a été donné à voir lors de la première ronde, l'entreprise pour les Australiens ne relève pas du miracle. Si les Brésiliens, à travers leurs lignes arrière et médiane ont globalement rassuré, même si pour le compartiment défensif, c’est encore assez mitigé, l’attaque inquiète sérieusement. Autres temps, dirions-nous, pour une nation footballistique qui a toujours tiré son renom de l’irréductible opulence de son secteur offensif. Face à la Croatie, il a fallu un tir lointain, sur un exploit individuel de Kaka, pour que les Cariocas l’emportent, sans gloire, après avoir été sérieusement acculés par les Croates. A ce sujet, les problèmes de santé, de Ronaldo, son excès de poids, ses démêlés avec certaines personnes et personnalités, dont le président du Brésil qui, soit dit en passant, s’est excusé après la remarque jugée indélicate et désobligeante inhérente à la relative obésité du joueur, n’ont fait que fragiliser ce secteur, outre le rendement en dents de scie de l’autre attaquant de pointe, Adriano. Espérons que ce duo effectuera une reprise en fanfare, au bonheur des puristes. Les Australiens, de leur côté, ont agréablement surpris, à la lumière de leur final époustouflant et renversant face au Japon. Menés (1-0) tout au long du match, ils ont fait montre d’un mental de fer. Et en une dizaine de minutes, les dernières, ils ont refilé pas moins de trois buts à leurs adversaires, totalement décontenancés. Le moral au zénith, la confiance reconquise légitimement, les Socceroos ambitionnent légitimement de frapper un grand coup pour le compte de leur deuxième apparition, 32 ans après avoir disputé leur premier Mondial, justement sur ces mêmes terres. W.S. _______________________ Du côté australien : Avec la meilleure équipe Le sélectionneur néerlandais de l'Australie Guus Hiddink a indiqué hier qu'il alignerait sa "meilleure équipe" aujourd’hui face au Brésil, alors qu'il avait envisagé jeudi de se passer de joueurs déjà avertis. "Ce match réclame une équipe pour relever l'opposition, nous voulons un résultat, nous voulons donner une bonne image de l'Australie, nous ne devons pas penser beaucoup au troisième match (du groupe F, contre la Croatie, qui pourrait être déterminant pour la qualification, ndlr)", a expliqué l'entraîneur en conférence de presse. "J'ai un problème avec ces cartons jaunes, avait confié Hiddink jeudi. C'est un gros souci parce que ce sont deux gros matches qui nous attendent, pas seulement le Brésil mais aussi la Croatie. C'est donc un énorme problème pour moi". Lors de la victoire contre le Japon (3-1) quatre "Socceroos" ont été avertis: le milieu défensif Vince Grella, le défenseur Craig Moore, le milieu offensif Tim Cahill et l'attaquant John Aloisi. Un second carton jaune face au Brésil entraînerait automatiquement une suspension contre la Croatie, rencontre qui pourrait s'avérer décisive pour la 2ème place du groupe.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com