Devant un Raïs impassible : Peine de mort requise contre Saddam





Le procureur général du Haut tribunal pénal irakien a requis hier la peine de mort contre le président déchu Saddam Hussein, son demi-frère Barzan al-Tikriti et l'ancien vice-président Taha Yassine Ramadan pour l’affaire de Doujaïl. Le Quotidien-Agences "Nous demandons les peines maximales et les plus dures contre Saddam Hussein, Barzan al-Tikriti et Taha Yassine Ramadan qui ont répandu le malheur sur terre et sont responsables de tous les crimes commis à Doujail", a déclaré le procureur général, Jaafar al-Moussaoui, en référence à la peine de mort. Le président du tribunal, le juge Raouf Rachid Abdel Rahmane, a ensuite fixé au 10 juillet la date de la prochaine audience qui sera consacrée aux plaidoiries des avocats de la défense. Moussaoui a demandé la peine de mort à l'issue d'un long réquisitoire dans lequel il a affirmé que les trois accusés étaient responsables du «massacre» de 148 villageois chiîtes dans les années 1980. Il a demandé des peines plus modérées contre quatre accusés et l'abandon des poursuites pour le huitième. Saddam Hussein s'est montré impassible lors du réquisitoire, dans lequel le procureur général a affirmé que les accusés devaient être jugés pour quatre chefs: meurtre avec préméditation, emprisonnement et graves privations, tortures et exil forcé des victimes. "Ce sont des crimes contre l'humanité étant donné qu'ils ont eu lieu dans le cadre d'une campagne organisée et ordonnée par les autorités contre un groupe de civils", a-t-il soutenu.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com