Patrimoine Dougga, comme si vous y étiez





A l’occasion du Mois du Patrimoine que la Tunisie célèbre depuis le 18 avril et jusqu’au 18 mai, l’Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de Promotion Culturelle a lancé une campagne de promotion du site archéologique de Dougga. Cette campagne qui a touché toutes les générations et, en particulier les élèves de la région de Béja à travers les moyens des nouvelles technologies, était répartie en deux phases. La première a consisté en la sensibilisation de ces élèves aux spécificités de ce site, via le portail Strabon dénommé www.tunisia.strabon.org et grâce à un concours portant sur un questionnaire adressé à ces élèves. Il s’agit, en effet, d’évaluer les connaissances de ces élèves grâce à une série de questions portant sur la date de construction du théâtre de Dougga, la fonction d’antan du Capitole et la date de l’inscription de ce site au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette première partie comporte également une initiation et des visites virtuelles de certains monuments via internet et un exposé d’un certain nombre des photos des monuments du site de Dougga au profit des élèves de Béja. La deuxième partie de cette campagne de sensibilisation, a consisté en l’organisation des visites sur le site des élèves en compagnie d’un guide. Des démonstrations des mécanismes de restauration des mosaïques ainsi que des techniques des fouilles sont inscrites aussi au menu de cette campagne de sensibilisation. Il y a lieu de rappeler que cette campagne de sensibilisation a été organisée selon un timing bien déterminé. Elle a commencé dans un premier temps durant le week-end du 29 et du 30 avril. Ensuite, dans sa seconde phase, elle s’est poursuivie tout au long du week-end des 6 et 7 mai. Afin de permettre aux élèves l’accès à toutes les informations relatives à ce site, un bus équipé d’ordinateurs connectés à l’internet est mis aussi à leur disposition sur le site même de Dougga. * A travers l’histoire Considéré comme le site le plus prestigieux de la Tunisie, «Dougga» ou «Thugga», occupe aujourd’hui une place notoire dans le panorama archéologique tunisien. Son emplacement, sur un éperon dominant la riche vallée de la Mejerdah ou Thugga, en langue libyque qui signifie verdure. Le site s’étale sur plusieurs dizaines d’hectares qui couvre plusieurs ères historiques. Le site conserve actuellement dans son intégralité les reste d’une cité antique avec toutes ses composantes et offre le meilleur exemple connu de l’organisation d’une ville de fondation autochtone et de l’adaptation de son urbanisme au modèle romain. Situé à 106 km au sud-ouest de la capitale et couvrant une superficie d’environ 70 ha, ce site s’établit sur des vestiges qui témoignent de plus de dix-sept siècles de la vie d’une cité fondée au plus tard à la fin du VIème siècle avant J.C. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com