Exposition Unis pour le meilleur dans l’art





Intissar et Zoubeïr Chater, deux artistes-peintres exposent actuellement à l’espace «Caliga» sur le thème «Dialogue». Ce duo nous offre une ballade picturale au cœur des différentes formes de peinture. De loin, on a l’impression que certains tableaux se réduisent à une simple gravure. Tantôt, ils mettent en exergue une joute des couleurs, tantôt des miniatures et des gravures combinées avec d’autres formes picturales. En effet, l’exposition du duo Intissar et Zoubeïr sort de l’ordinaire. Dans certaines œuvre, les techniques utilisées sont à base de la sculpture sur bois vernillé. D’autres tableaux mettent en valeur des gravures sur du bois rouge et aussi un formidable mélange des couleurs et une combinaison réfléchie des techniques. Il aura fallu, en effet, à Intissar et Zoubeïr 12 couleurs soigneusement mélangées les unes aux autres, plusieurs mois de travail et diverses techniques de moulage pour concocter la trentaine d’œuvres exposées. Le tissu, les produits de séchage et de fixation ainsi que la sculpture sont d’un apport indéniable pour la réalisation des formes et des dessins. La réussite et, surtout, l’éclat des formes témoignent d’une certaine harmonie et d’une symbiose entre Intissar et Zoubeïr. Cette harmonie est prévisible dans les œuvres exposées qui expriment chacune un sujet ou un thème en rapport avec les états d’âme et les formes de la nature. De différents formats, les tableaux vous plongent dans une méditation nostalgique. Mais les artistes, bien qu’ils utilisent plusieurs techniques, préfèrent celles combinées sur le bois, lesquelles font référence aussi à d’autres techniques des plus modernes. Quant aux titres choisis pour les œuvres, ils relèvent tantôt, d’une certaine subtilité, tantôt ont un rapport avec le passé et les souvenirs de l’enfance des artistes. «Souvenir de Djerba», «Nostalgie» et «Image d’enfance» constituent un témoignage percutant et poignant sur le sens nostalgique et authentique que le duo veut donner à ses œuvres. Mais ce n’est pas tout. Les œuvres d’Intissar et Zoubeïr invitent à une réflexion approfondie autour des thèmes comme le «Langage intérieur», - titre d’un de ses tableaux -, mais aussi sur «Profondeur», «L’indéchiffrable», «L’universel», la «Communion» et autant d’autres thèmes et sujets, mi-subtils, mi-rationnels, mi-artistiques, mais qui invitent les férus de la peinture à opérer un temps de réflexion et un divorce entre le réel et l’imaginaire. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com