Records et premières





Jamais une finale de Coupe n’a été riche en buts. Il faut remonter à celle de 1990 pour trouver trace de plus de quatre buts. Intensité, émotion… mais aussi records ont caractérisé cette 49ème édition. Celui des recettes bien sûr et avec la présence de 44.000 spectateurs payants et des entrées avoisinant les 600.000D (environ 180.000 D comme quote-part de chaque finaliste). Celui des doublés C’est le 4ème à l’actif de l’EST après ceux de 1989, 1991 et 1999 et le premier de Ben Yahia comme entraîneur après celui de 1989 comme joueur. Ils sont pour la petite histoire 5 clubs à avoir enlevé le doublé (championnat et coupe) la même saison. Par ordre chronologique: 1961/62: ST 1962/63: EST 1966/67: CA 1970/71: CSS 1972/73: CA 1988/98: EST 1990/91: EST 1991/92: CA 1994/95: CSS 1998/99: EST 2005/2006: EST C’est la première fois d’ailleurs qu’un champion remporte le doublé au bénéfice des tirs au but, jusque-là tous les anciens lauréats du doublé ont été vainqueurs sur le terrain par des buts. Celui des avertissements Pas moins de neuf cartons jaunes ont été brandis par l’arbitre suisse Rogalla aux yeux des acteurs de la finale (5 au CA, 4 à l’eST en plus d’une expulsion EST). jamais une telle avalanche de cartons n’a été enregistrée dans le passé. Premières - Premier sifflet pour un arbitre suisse en finale - Premier titre de Coupe pour tous les joueurs espérantistes alignés vendredi. Le seul qui avait goûté à la joie de la victoire auparavant (Badra en 97 et 99) était parmi les remplaçants. - Première finale, premiers buts pour Zaïem, Eneramo (EST), Ghanem, Bargougui (CA). - Première finale qui est sanctionnée par un nul à… Radès après les victoires du CSHL, ST (1-0), CSS, ESZ (2-0). - Première finale qui voit les deux finalstes marquer des buts après la stérilité de l’ESS (2001), CA (2003), EST (2004 et 2005), les perdants des 4 premières finales à Radès. N.A.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com