Journée mondiale de la société de l’information : La cyber sécurité en débat





A l’initiative de l’Association des «Sup Telecoms Tunisiens», une journée d’études sur le thème: «Promouvoir une culture mondiale de cyber sécurité», a été organisée hier au pôle technologique d’El Ghazala, à l’occasion de la Journée mondiale de la société de l’information. Tunis-Le Quotidien Le thème, très important, de ce séminaire a été, en effet, retenu par l’Union Internationale des Telecommunications pour l’année en cours, ainsi que pour la célébration de la première journée mondiale de la société de l’information. La cyber sécurité constitue aujourd’hui une des questions les plus importantes, compte tenu de la monté en puissance des attaques virtuelles que connaissent les systèmes et les réseaux informatiques dans le monde entier. Le problème des virus électroniques empêche, en quelque sorte, le développement des nouvelles technologies, notamment le commerce électronique. Aujourd’hui, les internautes sont de plus en plus prudents en utilisant l’Internet pour tous types de transactions, de transferts d’argent ou de paiement en ligne. Ainsi, plusieurs conférences ont été présentées au cours du séminaire portant sur la sécurité informatique et l'importance de la confiance dans l’économie numérique. C’est ainsi que Mme Lamia Charfi, DG de l’Agence Nationale de certification Electronique (ANCE) a insisté sur le rôle très important des certificats électroniques qui représentent une certaine assurance et garantie pour les internautes, notamment au sujet du e-commerce. Par ailleurs, M. Michele Boccasio, Président de l’association italienne «Communicando», implantée en Tunisie, a axé son intervention sur le coût de la cyber sécurité, qui demeure peu élevé, comparé à ses avantages et son apport pour le commerce électronique et la communication en ligne. Le séminaire a été marqué par la présentation de la stratégie nationale en matière de sécurité informatique, par les responsables de l’Agence nationale de sécurité informatique (ANSI). Cette stratégie repose, entre autres, sur le développement de la sensibilisation et de l’encadrement dans le domaine de la sécurité informatique, à travers l’organisation par l’ANSI, de plusieurs cessions de formation pour les formations en sécurité informatique et aussi pour les étudiants… L’Agence dispose, également, de plusieurs programmes pour la sécurité informatique, en particulier, le programme «Saher», lancé à l’occasion de la tenue du Sommet mondial sur la société de l’information à Tunis, qui veille à la sécurité des systèmes informatiques tunisiens. L’ANSI met, par ailleurs, à la disposition des citoyens un numéro vert et des cellules de suivi, qui essaient de répondre au mieux et gratuitement à ses besoins. Le séminaire a connu, en outre, l’organisation de deux work shops, portant sur le haut débit et la cyber sécurité. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com