Slim Abdelghaffar : «E.A.M. a les moyens de viser plus haut»





Sous sa conduite EA Mateur a accédé brillamment à la L3. Ambitieux, Slim Abdelghaffar, ce technicien détenteur du 3ème degré et qui a réussi là où il est passé estime que EAM a les moyens de viser le palier supérieur. * Si vous aviez à établir un bilan de votre passage à EAM, que diriez-vous? Je crois que les chiffres parlent d’eux-mêmes et que l’accession n’a pas été le fruit du hasard mais d’un travail de longue haleine. A vous d’en juger : 58 points (meilleur total des trois poules). Une série de 9 victoires successives. J’ai pris en main l’équipe après quatre journées et on a obtenu 15 succès, 4 nuls et 3 revers. C’est dire qu’on ne peut espérer mieux surtout avec la concurrence de l’A.S. Oued Ellil et de l’US Siliana. * Où résident, selon vous, les principales satisfactions,? J’ai eu à ma disposition un groupe discipliné, ce qui a facilité la tâche. Les promesses matérielles ont été toutes tenues et le staff technique ou les joueurs ne peuvent pas se plaindre à ce niveau-là. J’ai constaté aussi un mental de vainqueurs chez les joueurs ce qui a permis d’atteindre l’objectif fixé. * Comment évaluez-vous le niveau général de votre division? Il ne faut pas se fier au match de coupe entre le CSMsaken et le Stade Tunisien, car sur un match tout est possible. Dans les divisions inférieures, les joueurs ne sont pas toujours à la disposition de l’entraîneur et cela ne permet pas un travail continu. Ainsi, pour espérer progresser il faut mettre les joueurs à la disposition de l’équipe toute la semaine. * Vous verra-t-on de nouveau à la tête de l’équipe seniors pour continuer poursuivre votre œuvre? Cela dépendra des objectifs du club et des moyens qui seront mis à sa disposition. Des recrutements de valeur seront nécessaires, l’aménagement des primes aussi. Et puis il faudra être assez compétitif pour éviter de revenir à la case départ comme c’était le cas pour l’A. Mégrine Sports ou le S.S.Sfaxien. * Mais, selon vous, EAM pourra-t-il assurer toutes ces garanties? Le président du club, M. Abdelhamid Trifi n’est autre que le maire de la ville. Avec les relations qu’il a, il pourra faire passer l’équipe au palier supérieur. La ville de Mateur regorge de grands industriels et d’agriculteurs aisés et puis les Mateurois sont tous mordus de football. C’est dire que l’apport de ces gens là est possible, il suffit d’aller frapper aux portes. * Quel avis portez-vous sur le niveau des clubs en L3? Il y a des ensembles qui pratiquent un football de qualité comme l’OCKerkennah, l’US Bousalem, le S.A.M. Bourguiba, le SRS ou le COT. Ainsi la concurrence sera rude la saison prochaine et il faudra être fin prêt. Propos recueillis par Jamel Belhassen


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com