Le Kram Le fiancé soupçonné d’avoir tué sa petite amie, traduit en justice





La deuxième chambre criminelle du tribunal de première instance de Tunis a entamé dans son audience de lundi dernier l’examen de l’affaire relative au meurtre de la fiancée tuée par son petit ami en l’an 2004 et ce au Kram (Banlieue nord)... La Cour a reporté l’examen de cette affaire au 30 mai 2006... Tunis — Le Quotidien Les faits de cette affaire remontent à l’an 2004. A cette époque, un homme s’est rendu au poste de police du Kram pour informer les agents que sa fiancée a été brûlée. En se déplaçant sur les lieux, les auxiliaires de la justice ont constaté les faits avant de transporter la victime dans un hôpital de la place où elle a succombé à ses brûlures deux jours plus tard. Une enquête a été alors ouverte. Le fiancé de la victime a été ainsi entendu par les enquêteurs. Il a déclaré qu’il a fait la connaissance de cette fille tout à fait par hasard. Fonctionnaire de son état au port de la Goulette, il a croisé la victime alors qu’elle s’apprêtait à voyager en France où elle réside avec sa mère. Du coup, la victime a changé d’avis et décidé de rester en Tunisie. A partir de cet instant, elle allait vivre avec son petit ami jusqu’à ce qu’elle lui a demandé de se marier avec elle. De ce fait, le fonctionnaire est allé louer un studio où il allait passer la première nuit avec la victime. Au moment où il était au salon en train de regarder la télévision, il a entendu les cris de la victime qui demandait de l’aide. Il s’est avéré qu’en allumant la cuisinière, la victime s’est faite brûler le pantalon. Malgré l’intervention de son petit ami, le feu a pris dans tout son corps. Admise dans un état critique dans un hôpital de la place, elle a succombé à ses brûlures. Le dossier de cette affaire clos, le suspect a été traduit devant le tribunal de première instance de Tunis. La cour a décidé de reporter l’examen de cette affaire au 30 mai 2006. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com