Nouvelles mesures présidentielles pour renforcer les potentialités des transports maritime et aérien





Un Conseil ministériel, tenu hier matin, sous la présidence du Président Zine El Abidine Ben Ali, a poursuivi l’examen des grands projets du secteur du transport dont le Chef de l’Etat avait ordonné la réalisation dans le cadre de son Programme pour la prochaine étape. Carthage - TAP Ces projets visent le renforcement, au cours de cette période, des potentialités des transports maritime et aérien et leur mise à niveau, conformément aux exigences de l’accroissement du trafic, de l’activité économique, de l’intensification de l’activité de la marine marchande et son intégration dans les réseaux de transport mondiaux. S’agissant du transport maritime, le Conseil a examiné le projet du port en eaux profondes dont le Chef de l’Etat avait ordonné la construction, avec l’aménagement, alentour, d’espaces logistiques, de manière à développer les services portuaires et à renforcer la liaison avec les axes du transport multimodal. Le Président de la République a souligné l’importance d’approfondir l’examen des différents volets de ce projet, dans le cadre d’une vision globale qui prenne en considération l’aménagement du territoire, la sauvegarde de l’environnement et les exigences de la zone d’activités économiques et des stations touristiques, d’une part, et, d’autre part, l’impact du projet sur l’évolution des autres ports. Dans ce contexte, le Chef de l’Etat a ordonné: -L’actualisation du plan directeur de la zone Enfidha-Bouficha, en tenant compte du nouvel aéroport, du port en eaux profondes et de la zone logistique. -L’étude des incidences écologiques de ces projets sur la zone. -L’élaboration d’un calendrier pour le suivi et l’exécution des différentes composantes du projet. Par ailleurs, et eu égard à l’importance de la place qu’occupe le port de Radès dans le domaine du commerce maritime, le Président de la République a recommandé d’entreprendre les travaux nécessaires à l’accroissement de l’efficacité de ce port, de manière à développer et à améliorer ses prestations. Concernant le transport aérien, le Conseil a passé en revue les projets d’infrastructure aéroportuaire et les perspectives de son développement, en concrétisation du Programme électoral qui vise à faire de la Tunisie un centre international de commerce et de services et à la doter d’une infrastructure moderne au service d’une économie nouvelle. Le Chef de l’Etat a insisté sur la concrétisation de ces projets, recommandant de: -Parachever les dispositions relatives à la réalisation du nouvel aéroport d’Enfidha, pour être au diapason de l’évolution du trafic aérien, -Améliorer la qualité des prestations fournies par l’aéroport international de Tunis-Carthage. Le Conseil a passé en revue les perspectives du transport aérien, à la lumière de la concurrence que connaît ce secteur, à l’échelle régionale et internationale. Dans ce contexte, le Chef de l’Etat a ordonné la poursuite du processus de libéralisation progressive de l’espace aérien, tout en prenant en considération la compétitivité des sociétés nationales de transport aérien. Dans le même ordre d’idées, a été passé en revue l’avancement de la concrétisation du programme de mise à niveau de la compagnie Tunisair, à la lumière des étapes franchies par le transporteur public sur la voie de sa restructuration, de la filialisation de ses activités et de la rationalisation de ses dépenses. Le Président Zine El Abidine Ben Ali a ordonné de réunir les conditions propices à la réalisation de l’ensemble de ces projets et d’en assurer le suivi, soulignant l’importance de la coopération et de la complémentarité entre les différents intervenants dans le secteur du transport.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com