C.A. «Certains n’ont fait que nuire au club»





La raison a fini par l’emporter, a-t-on pensé en recevant l'invitation émanant du comité directeur clubiste pour le point de presse tenu conjointement par Kamel Idir, le président du club, et Bertrand Marchand, le coach que certains médias ont annoncé le départ. Or, pour le président, qui a pris d’emblée la parole, il n’en était rien. «Ni remous, ni situation ambiguë», devait-il soutenir, avant de poursuivre : «Si remous il y en a, ça n’existe que dans la tête de certains reporters prônant le sensationnel, et qui ne font que nuire au club. Il faut dire qu’ils ont été aidés par quelques éléments dans l’entourage immédiat de l’association. La fébrilité des uns et des autres n’a fait que déstabiliser le C.A. On ne peut d’ailleurs que déplorer ces comportements et autres agissements qui portent préjudice non seulement au club, mais à ses responsabilités également». Et l’entraîneur, dans tout ça ? Le président n’a pas manqué d’en parler, en termes élogieux : «Dès le départ, on a eu confiance en ses références, puis par la suite en sa compétence et son professionnalisme. S’agissant en fait d’un homme correct, honnête et sérieux qui a toujours privilégié la vie du groupe». * Marchand : «On ne peut travailler dans l’instabilité» Prenant par la suite la parole, le coach Bertrand Marchand n’a pas manqué de surprendre son auditoire : «Il y a un an et demi, j’ai failli venir à l’EST, or le projet a avorté en raison essentiellement de quelques problèmes d’ordre familial. Mais depuis je me suis intéressé de plus près au football tunisien, grâce notamment aux contacts noués avec quelques collègues opérant en Tunisie. D’où mon enthousiasme à l’idée d’y travailler, lorsque j’ai été contacté par les responsables du C.A. Seulement, certaines gens en ont voulu autrement. Or, je ne suis pas homme à travailler dans l’instabilité et l’anarchie. Car je suis éducateur plus qu’entraîneur. Je suis donc venu au C.A. avec l’idée de former, de bâtir une équipe d’avenir. Pour y réussir il faut cependant que tout le monde y mette du sien, d’autant que la matière, autrement dit les jeunes éléments, ne manque absolument pas. «Travaillons donc ensemble, la main dans la main». * Boumnijel Clubiste Reprenant une seconde fois la parole, le président du club devait affirmer que les rumeurs qui ont circulé à propos du départ du gardien Ali Boumnijel étaient tout simplement fantaisistes et infondées. L’international demeure bel et bien Clubiste la saison prochaine. Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com