Municipales Berlusconi cherche sa revanche





Rome-AFP Contraint de céder le pouvoir après sa défaite aux législatives des 9 et 10 avril, Silvio Berlusconi veut prendre sa revanche lors des élections municipales dimanche et lundi avec la conquête de Rome, Naples, Milan et Turin, les quatre métropoles en jeu. L'ancien chef du gouvernement a fait campagne sans relâche au cours des derniers jours, multipliant les apparitions de Turin à Naples en soutien aux candidats de la droite. Mais il s'est focalisé sur la grande cité du sud, considérée comme prenable par la gauche. "Une victoire à Naples aurait une valeur politique sur le plan national", a-t-il affirmé. "Dimanche, nous donnerons un avis d'expulsion à Prodi", a renchéri un autre dirigeant de la droite, Pier Ferdinando Casini, chef de l'Union des démocrates chrétiens et du centre (Udc). Près de 20 millions d'électeurs sont appelés aux urnes dimanche et lundi pour élire les maires de 1.267 communes, les administrations de huit provinces Mantoue, Pavie, Trévise, Impéria, Ravenne, Lucques, Campobasso et Reggio Calabria — et la présidence de la région Sicile. Un second tour de scrutin est prévu les 11 et 12 juin pour les municipales en cas de ballottage.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com