Handball Mongi Bennani : «Eviter de flancher psychologiquement»





Mongi Bennani a commencé la saison sur le banc du Stade de Mida avant de quitter cette équipe et répondre à la sollicitation d’El Makarem de Mahdia. Depuis qu’il a pris en mains l’équipe fatimide, celle-ci a pris confiance en ses moyens et est parvenue en finale, un stade qu’elle n’a pas atteint depuis sept saisons. Peut-on dire que vous avez été chanceux jusque-là? - Peut-être ! Disons simplement que le tirage au sort nous a été favorable et c’est tant mieux pour nous. Comment s’est effectuée la préparation de l'équipe à ce dernier rendez-vous de la saison? - Nous nous sommes entraînés à raison de deux séances quotidiennes. Nous sommes entrés en stage fermé le mardi avant de rejoindre Tunis le mercredi où nous avons effectué deux séances jeudi et vendredi au palais des sports d’El Menzah. Comment décrivez-vous votre équipe? - C’est un groupe qui a réalisé des progrès rapides. Nous sommes en avance sur notre programme de rejouer pour une place au podium mais c’est tant mieux. Le groupe est très jeune et homogène. Il est surtout ambitieux. A part Guizani qui a été déjà appelé en équipe “A”, nous avons quatre internationaux juniors qui rêvent tous d’être convoqués par Hasenefendic. Que pensez-vous de votre adversaire? - Sur le papier le rapport de force est nettement favorable à l’Espérance tant pour sa tradition, son histoire, son palmarès ou avec ses sept internationaux Mais vous ne viendrez quand même pas pour faire de la figuration? - Actuellement, l’Espérance doute de ses moyens et nous devons exploiter cela. Nous l’avons bien étudié et nous miserons sur notre jeunesse, notre homogénéité et notre rapidité pour la surprendre. Il faudra surtout éviter de flancher psychologiquement et de s’appliquer. Dans une finale de coupe, tout est possible. Abdellatif


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com