Syndicat de l’enseignement supérieur L’UGTT fait machine arrière





Tunis - Le Quotidien Une réunion des structures syndicales représentatives des enseignants du supérieur, toutes catégories confondues, s’est tenue hier au siège de la Centrale syndicale. Cette réunion présidée par M. Hédi Ghodbani, secrétaire général adjoint de l’UGTT chargé du règlement intérieur, a enregistré la participation du Bureau exécutif du syndicat général de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (SGESRS) issu du congrès de juin 2002 et des cadres syndicaux représentant les professeurs agrégés et les technologues. Le Bureau exécutif du syndicat des professeurs de l’enseignement supérieur et des maîtres de conférence n’a pas répondu présent à cette réunion. Quant au Bureau exécutif du SGESRS dissous par la Centrale syndicale, il n’a pas été invité à cette réunion. “Nous n’avons invité à cette réunion qui a débattu des modalités pratiques du congrès réunificateur des syndicats de l’enseignement supérieur que les structures élues et légitimes. Le Bureau exécutif dissous du SGESRS ne représente rien”, souligne M. Ghodbani. Et d’ajouter “les membres de ce Bureau pourraient présenter leurs candidatures au cours du congrès réunificateur à condition de retirer la plainte déposée contre la direction syndicale”. Cette nouvelle position de l’UGTT sur la crise de la représentation syndicale du secteur de l’enseignement supérieur prend les allures d’un “revirement”, étant donné que la direction syndicale a accepté, au cours d’une réunion tenue entre M. Ghodbani et le Bureau exécutif dissous du SGESRS, de faire participer ce dernier au congrès réunificateur à condition qu’il retire sa plainte. Ainsi, on assiste à un retour à la case départ ... W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com