Industries chimiques Le savoir-faire tunisien sollicité en Arabie Saoudite





L’expertise industrielle tunisienne semble avoir un écho très important dans les pays du Golfe Arabe, et en particulier, en Arabie Saoudite où les industriels sont en quête de nouveaux partenariats avec leurs homologues tunisiens. Tunis-Le Quotidien Confirmant le rapprochement économique entre la Tunisie et l’Arabie Saoudite, les accords de partenariat et de coopération entre des entreprises et des industriels des deux pays se sont multipliés ces dernières années. Outre les secteurs de l’immobilier et du tourisme, qui constituent des terrains favorables à cette coopération, le secteur industriel, notamment ces industries chimiques, connaît aujourd’hui un «boum» des accords de partenariat entre les société des deux parties. Les industriels saoudiens manifestent de plus en plus leur intérêt au savoir-faire tunisien, dans le domaine des industries chimiques, doté d’une bonne réputation dans le monde arabe. Cet intérêt est traduit par la multiplication des joint-ventures avec les sociétés tunisiennes de ce secteur. C’est ainsi que le groupe d’investissement saoudien «Al Zamil Group» vient de signer un accord de joint-venture avec la Société tunisienne des industries chimiques du fluor «ICF». Cet accord, dont le montant est estimé à près de 100 millions de dollars, porte sur la construction d’une nouvelle usine d’alimentation fluoride en Arabie Saoudite. Le recours de ce groupe saoudien au savoir tunisien en matière des industries chimiques n’est pas nouveau. Al Zamil Group s’est associé, depuis quelques semaines, à la Société tunisienne «Al Kimia» dans le cadre d’un autre joint-venture pour la construction d’une nouvelle usine de STPP en Arabie Saoudite. L’intérêt saoudien à l’expertise tunisienne ne se limite pas au groupe Al Zamil, puisque plusieurs autres groupes spécialisés dans d’autres secteurs commencent à s’y intéresser. Le cas est d’ailleurs du groupe de grande distribution «Halouani» qui vient de participer à la 5ème édition du Salon méditerranéen de l’agriculture et de l’agroalimentaire «SMA-Med Food 2006» organisée récemment à Sfax, dans l’objectif de trouver un partenaire tunisien. Il y a lieu de rappeler que les relations économiques entre la Tunisie et l’Arabie Saoudite sont historiques. L’Arabie Saoudite est l’un des premiers partenaires économiques arabes de la Tunisie. Notons, également, que les investisseurs saoudiens ont financé plusieurs projets de développement, notamment de l’infrastructure, en Tunisie. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com