Le Secrétaire perpétuel de l’Académie des inscriptions et des belles lettres de l’Institut de France : «Ben Ali est le partisan du dialogue, de la concorde et de la concertation»





Tunis - TAP "Le Président Zine El Abidine Ben Ali est le partisan du dialogue, de la concorde et de la concertation, qui sont des principes à la base de la culture humaine, celle-là même qui refuse le repli sur soi, la haine et le recours à la violence". C'est ce qu'a affirmé le professeur Jean Leclant, Secrétaire perpétuel de l'Académie des inscriptions et des belles lettres de l'Institut de France, hier matin, au cours de la cérémonie de célébration de la Journée nationale de la culture. Il a ajouté, en substance : "Nous sommes nombreux, en France et ailleurs, à saluer le progrès et l'essor réalisés dans tous les domaines, par la Tunisie du changement, pays de la modération et de la sécurité". Le professeur Jean Leclant a expliqué que la Tunisie, qui est bien ancrée dans son authenticité arabo-musulmane, a toujours veillé à sauvegarder son legs culturel, à enrichir sa prestigieuse histoire à chaque étape et à demeurer ouverte sur le monde, tout en consolidant ses relations ancestrales avec toutes les parties et, notamment, en direction des pays européens, avec lesquels elle partage les valeurs de liberté et de solidarité, et les principes des droits de l'Homme. Il a, par ailleurs, présenté au Chef de l'Etat les sentiments de reconnaissance et de considération, au nom de l'Académie des inscriptions et des belles lettres de l'Institut de France, ainsi que ses félicitations pour l'élection de la Tunisie, à une très forte majorité, en tant que membre du conseil des Nations-Unies des droits de l'Homme. Le professeur Jean Leclant a souligné, d'autre part, que la Tunisie a gagné le pari et a suscité l'admiration et la considération de tous, grâce à son engagement et à l'interaction qu'elle a réalisée entre les secteurs de l'éducation et de la culture, qui garantissent le développement durable et barrent la route à l'obscurantisme et au fanatisme. Il a salué les appels réitérés du Président de la République à instaurer des relations étroites entre l'éducation, les sciences et la culture, en tant que fondements du progrès et de l'essor, affirmant que la Tunisie, grâce aux efforts louables du Chef de l'Etat, poursuit avec détermination et constance, ses efforts sur la voie de la démocratie, de l'évolution et du développement.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com