Théâtre : Araberlin, de Jalila Baccar





Jalila Baccar est une comédienne confirmée. Mais c’est aussi une belle plume. Avec Araberlin, elle n’est pas à son premier texte. On lui connaît déjà A la recherche de Aïda et Jounoun. Ce titre édité dans la collection Passages francophones, dirigée par Patrick Le Mauff et Jean-Pierre Engelbach, fait partie d’un programme de promotion mis en place par plusieurs collaborateurs francophones dont la Maison des auteurs de Limoges. Le texte raconte l’histoire d’un étudiant d’origine palestinienne, soupçonné d’appartenir à un réseau terroriste. Sa sœur, mariée à un Allemand et parfaitement intégrée, est accusée d’être «la sœur d’un terroriste» et elle subit pendant les 16 scènes de la pièce persiflage, insultes et menaces, réaction de «la société (in) civile». La pièce exploite l’actualité pour mettre à nu la peur de l’autre et le désir ambigu de le rejeter d’une main et de l’assimiler de l’autre. La pièce ne justifie rien et ne milite dans le camp de personne, mais accuse quand même que la «neutralité (est) suspecte». Jalila Baccar. Araberlin. Texte d’une pièce de théâtre, par les Editions théâtrales - Paris 2003 (125 pages).


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com