Nouvelles technologies : Quel rôle de la législation du e-commerce dans le développement de l’industrie?





L’Organisation arabe du développement industriel organise depuis hier à Tunis, en collaboration avec le ministère du Commerce et de l’Artisanat et la Banque Islamique du Développement, un séminaire sur le thème : «Le rôle de la législation du commerce électronique dans le développement de l’industrie arabe». Tunis - Le Quotidien La question de la législation du commerce électronique représente aujourd’hui, un des principaux projets sur lesquels travaillent les organisations et même les pays arabes afin de développer le commerce électronique que ce soit à l’échelle locale ou interarabe. Si certains pays arabes, à l’instar de la Tunisie, ont déjà mis en place les textes de loi nécessaires pour organiser l’activité du e-commerce et favoriser son développement, d’autres n’arrivent toujours pas à organiser cette activité relativement nouvelle par une législation claire. M. Aziz Rabah, expert marocain dans ce domaine, a souligné au cours de son intervention à ce propos, que la question du cadre réglementaire du e-commerce dans le monde arabe en général doit être révisée pour permettre à ce secteur de se développer. L’expert marocain a insisté sur l’importance d’avoir une stratégie numérique plus claire avec des objectifs bien précis, notamment la vulgarisation de l’utilisation des TIC et la mise en place des systèmes d’information encore inexistants dans la majorité des pays arabes. M. Rabah a, par ailleurs, noté que plusieurs pays arabes sont appelés, actuellement, à créer l’environnement favorable au développement du secteur des nouvelles technologies, en particulier au niveau de la production, pour bien préparer l’avènement du commerce électronique. Il a valorisé dans ce cadre l’expérience tunisienne dans ce domaine, qui représente l’une des premières expériences dans le monde arabe. La Tunisie est, en effet, parmi les premiers pays arabes à avoir adopté une législation relative aux échanges commerciaux électroniques depuis août 2000. Cette législation a mis en place plusieurs avantages pour inciter les entreprises tunisiennes, en l’occurrence les PME, à intégrer les nouvelles technologies dans la commercialisation de leurs produits. Le commerce électronique représente un outil pour développer les exportations des entreprises et diversifier surtout les marchés à l’export. La Tunisie a, en outre, mis en place les outils nécessaires pour le développement du commerce électronique, notamment la monnaie électronique qui facilite les échanges commerciaux à distance. Les résultats de l’expérience tunisienne dans ce cadre commencent à progresser même si leur croissance reste encore timide. Outre l’expérience tunisienne, le séminaire connaîtra la présentation, aujourd’hui, et demain, des expériences de certains autres pays arabes en la matière, ainsi que certaines études réalisées par des chercheurs arabes dans ce domaine. Les travaux de ce séminaire seront conclus par l’adoption d’une feuille de recommandations qui sera relevée au Conseil des ministres arabes du commerce pour en débattre. Mohamed ZGHAL


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com