Application progressive du système LMD : Une cinquantaine d’établissements universitaires en point de mire…





L’introduction du système LMD (Licence, Master, Doctorat) dans la réorganisation des cursus universitaires ne concernera qu’une cinquantaine d’établissements au cours de l’année universitaires 2006-2007. Tunis-Le Quotidien Des commissions sectorielles se penchent actuellement sur l’élaboration de la liste complète des filières et des établissements universitaires au sein desquels le système LMD sera introduit à partir de l’année prochaine. Selon des sources proches de la Direction Générale de la rénovation universitaire, cheville ouvrière de la réforme, 120 établissements universitaires ont adressé des demandes d’adhésion au nouveau système. Le verdict des commissions sectorielles, composées d’experts et de représentants des enseignants, tombera le 15 mai prochain. Des normes très strictes ont été retenues en matière de sélection des établissements qui seront concernés par la réforme au cours de l’année universitaire 2006-2007: les équipements, les compétences du cadre enseignant, l’employabilité du diplôme, le nombre d’étudiants… Raison pour laquelle la liste finale ne comportera qu’une cinquantaine d’établissements. * Concertation Depuis la parution de la circulaire ministérielle n°56 du 22 août 2005 relative à l’introduction progressive du système LMD, l’université tunisienne vit au rythme d’une effervescence jamais connue depuis sa création en 1962. Les trois fameuses lettres ont circulé, en effet, plusieurs mois durant dans les carences des universités et une large concertation a eu lieu au niveau des groupes de travail constitués pour l’occasion, des conseils scientifiques et des commissions techniques sur les enjeux de la réforme. Des conférences ont été également organisées au niveau de plusieurs facultés afin de mobiliser tous les acteurs et clarifier davantage les éléments de la réforme. D’autant plus qu’il ne s’agit pas comme on pourrait le croire d’un simple réaménagement du nombre d’années d’études exigées pour délivrer les diplômes et encore moins d’une opération de routine qui se limite à remplacer les appellations des diplômes. * Enjeux Le système LMD vise à mettre l’université tunisienne au diapason des standards européens dans le but d’offrir aux étudiants de nouvelles opportunités en matière d’équivalence des diplômes, de mobilité vers les universités étrangères et d’emploi. Dans sa dimension pédagogique, ce système, qui a vu le jour le 25 mai 1998 à l’occasion du 800ème anniversaire de la Sorbonne dans le cadre de l’harmonisation de l’architecture du système européen d’enseignement supérieur, est organisé en trois paliers: la licence (L) est délivrée quand l’étudiant obtient 180 crédits d’enseignement, le Master (M) quand il obtient 120 crédits et le doctorat (D) quand il en obtient 180. Les cursus d’étude sont organisés en semestres: 6 pour le L, 4 pour le M et 6 pour le D. Le système prévoit aussi des dispositifs de mobilité universitaire lisibles et clairs. Il sera toujours possible de conserver, dans un premier temps, les diplômes intermédiaires notamment pour les catégories d’étudiants préparant un concours ou une insertion professionnelle rapide. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com