C.C.A.F. E.S.T. – Al Ittihad (1 – 0) : Victoire à l’arraché





* 1/8èmes – Aller ________ Face à un adversaire accrocheur à souhait, l’Espérance a éprouvé les pires difficultés pour s’imposer finalement avec le plus petit écart et maintenir ses chances de qualification intactes. A l’occasion de cette première manche, la formation de l’Espérance a enregistré le retour du gardien Jean Jacques Tizié et la titularisation de Michaël alors que Dos Santos n’était que suppléant. D’entrée, les Sang et Or ont cherché à s’imposer grâce à un pressing sur le porteur de la balle. Et c’est Michaël qui donna le ton dès la (3’) suite à une infiltration sur la droite et un centre qui devait finir en corner. Al Ittihad Alexandrie, lui, bien disposé sur le terrain n’était pas venu faire de la résistance. Il a, en effet, tenté à maintes reprises de porter le danger notamment sur le flanc droit de la défense espérantiste. Au fil des minutes l’ascendant des hommes de Ben Yahia devenait plus évident même s’il comprenait certains déchets notamment au niveau de la dernière passe. A la (16’) Zaïem sur coup franc a failli ouvrir le score n’eut été la parade du gardien Achour qui détourna le cuir en corner. Mais contrairement aux attentes, le rythme du jeu allait baisser sensiblement surtout avec les scènes d’anti-jeu de la part de certains Egyptiens. Il ne restait plus que les balles arrêtées exécutées par Zaïem pour que l’Espérance crée de danger aux (29’) et (30’) mais toujours sans résultat car la défense adverse tenait bon. A la (32’) Michaël de la tête ratait une belle opportunité pour ouvrir le score. Ainsi, en l’absence d’un vrai régisseur, les Sang et Or avaient opté pour le jeu long et direct avec Melki et Zaïem évoluant au niveau de la ligne médiane et assez loin des hommes de pointe. Un choix qui a fait le bonheur des défenseurs centraux égyptien Abderrahim et Mohamed Youssef. Et la blessure de Letifi à la (37’) n’a fait que compliquer la tâche des Tunisois. Le coach a dû alors remplacer le buteur de l’équipe par Dos Santos (38’). Avant la pause, Zaïem, encore lui, sur coup franc direct a vu son tir repoussé in-extremis par le gardien Achour en corner (45’). * Harbaoui, carte gagnante Après les citrons, la domination des Sang et Or a repris de plus belle avec cette fois-ci plus d’équilibre dans la manœuvre et davantage d’incisivité. Deux aspects nécessaires pour espérer déverrouiller la défense adverse. A la (56’) un corner pour les visiteurs a vu Jachoua reprendre la balle de la tête à côté. C’était la première alerte devant la cage de Tizié. Dans l’autre camp Tayeb se faisait descendre dans la surface de réparation (60’) mais l’arbitre ne bronchait pas comme c’était le cas à la (44’) quand un défenseur égyptien renvoyait un centre de Bekri du bras. Malgré les échecs répétés, les Sang et Or ne désespéraient pas et continuaient à harceler leurs vis-à-vis même si la manœuvre était souvent maladroite face à un ensemble égyptien accrocheur. Michaël, brouillon et inefficace, allait rater une nouvelle occasion à la (70’) quand il tirait mollement à côté du poteau malgré sa position avantageuse. Khaled Ben Yahia devait alors tenter la carte Harbaoui en pointe. Nouveau coup franc exécuté par Zaïem et nouvelle opportunité sauvée, en corner par Abderrahim (77’). La minute suivante était la bonne. Yaken sur la gauche, fonce et sert Harbaoui qui trompe de près Achour (1-0). Les Sang et Or pouvaient pousser un ouf de soulagement, car la prestation d’ensemble n’a point été convaincante notamment au niveau de l’entre-jeu et de l’efficacité devant les buts. Il est vrai aussi que la blessure précoce de Letifi, l’absence de régisseur et la petite forme des Melki, Michaël, Bekri et Dos Santos, conjuguées à la bonne tenue défensive adverse n’avaient pas arrangé les choses. * Formations - Espérance: Tizié, Yaken, Bekri, Jaber, Nwaneri, Mahjoubi (Ben Ouannès 84’), Zaïem, Melki, Michaël (Harbaoui 72’), Letifi (Dos Santos 37’), et Tayeb. - I. Alexandrie: Achour, Salah, Abderrahim, Youssef, Kira, Jaâfar, Yameni (Farouk 68’), Ismaïl (Islam 52’, puis Saïdi 89’), Jachwa, Abdelmonaem, Chaïeb. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com