C.A. : Toutes les cartes en règle





Après la petite crisette due à l’affaire Haj Ali-Khalfaoui engendrée par leur comportement jugé déshonorant pour la famille clubiste et la sanction prise à leur encontre, on s’est retrempé dans l’ambiance de la compétition, précisément celle de la coupe dont les quarts de finale seront disputés tout à l’heure. Les Clubistes ont d’ailleurs hérité d’un adversaire respectable, sinon pas commode du tout, puisque comptant parmi les protagonistes les plus coriaces. Aussi, la fièvre n’a-t-elle cessé de monter depuis le début de la semaine, d’autant que le groupe dont dispose le coach Bertrand Marchand s’est littéralement défoncé pour mener une préparation à même de lui valoir les meilleures satisfactions. On demeure en effet optimiste du côté du parc Mounir Kebaïli quant à ramener le billet de la qualification de Hammam-Lif, bien qu’on garde encore en mémoire les difficultés qu’a rencontrées la formation “Rouge et Blanc” à chaque fois qu’elle a eu affaire à son homologue de la banlieue sud. On s’attend certes à une confrontation des plus disputées et des plus dures, ne serait-ce que sur le plan émotionnel, mais la confiance est de mise dans l’entourage immédiat du club, ainsi que parmi les supporters, revenus plus décidés que jamais à soutenir leurs favoris et leur permettre d’aller encore loin dans cette épreuve. * L’offensive, atout majeur Après avoir mis de l’ordre au sein de son groupe et récupéré les absents, à l’exception bien entendus des deux joueurs écartés, Bertrand Marchand s’est finalement décidé pour un programme plus ou moins allégé, puisque se contentant d’une séance quotidienne d’entraînement tout au long de la semaine. Six séances ont eu ainsi lieu, quatre dans la matinée et deux dans l’après-midi des deux derniers jours, à l’annexe du stade 7 Novembre de Radès Vendredi, le groupe a trouvé refuge dans un établissement hôtelier à Hammamet pour retrouver calme et sérénité. Côté effectif, le technicien français n’a pas caché sa satisfaction de récupérer Maher Ameur, pratiquement son meilleur atout à l’heure actuelle. Il sera probablement associé à Mohamed Amine Aouichaoui, lequel retrouve manifestement toutes ses sensations, pour former le duo offensif capable de se déjouer des défenses adverses et forcer la décision à tout moment. A l’entrejeu, Marchand fera certainement confiance à Lassaad Ouertani, Wissem Ben Yahia et Oussama Sellami, alors que Touré et Ayari restent en ballottage pour le quatrième poste. Quant à la défense elle sera composée de Souissi, Amri, Gharzoul et N’janka. Mais M’kacher aura également de fortes chances d’être préféré au Camerounais. Derrière, c’est l’inamovible Ali Boumnijel (qui a fêté ses 40 ans le 13 avril) qui gardera les bois et veillera à l’inviolabilité de la cage clubiste... * Formation probable Boumnijel, Souissi, Gharzoul, N’janka (Mkacher), Amri, Ouertani, Ben Yahia, Touré, Sellami, Ameur, Aouichaoui. Mansour AMARA


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com