C.S.S. – F.A.R. (1-1) : Entre confiance et méfiance





Le CSS en concédant le nul (1-1) sur la pelouse du Mhiri, a raté le coche devant de bons Marocains. Les FAR ont fait montre d’un excellent esprit de corps face à des Sfaxiens en manque de lucidité devant les buts de Tarek Jarmouni. Malgré ce nul, Ghazi Ghraïri, l’entraîneur adjoint du CSS, reste confiant: «Nos chances pour la qualification au prochain tour sont intactes et le facteur terrain ne constitue pas un obstacle. Nous avons suffisamment d’expérience pour dépasser le cap des FAR. Nous n’avons pas jeté l’éponge. Nous allons essayer de renouveler le scénario de Kinshasa. Je reste confiant en l’aptitude de mes joueurs et je suis très optimiste. Nous avons bien étudié notre adversaire qui va réagir autrement à Rabat». De son côté, Henri Stambouli, l’entraîneur des FAR, qui connaît le football tunisien pour avoir veillé par le passé sur les destinées techniques du CA, ne cache pas sa satisfaction tout en se montrant méfiant concernant la qualification au prochain toue de la Ligue des champions: «La domination était sfaxienne en 2ème mi-temps. Le CSS a profité de notre infériorité numérique pour égaliser. En tous les cas, on a bien étudié l’adversaire qui va essayer d’imposer ses couleurs à Rabat. Les chances pour la qualification sont égales. Nous nous attendons à une grande réaction du CSS à Rabat. Nous sommes donc très méfiants. Le match de samedi dernier a été disputé entre deux équipes visant le même but. La qualification est loin d’être acquise pour l’un ou pour l’autre. Tout reste possible». Noureddine BACCOUCHE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com