Concert : Lotfi Bouchnak enchante le public





Lotfi Bouchnak a donné samedi dernier un concert au Théâtre Municipal de Tunis, en marge de la cérémonie de distribution des prix de la COMAR. Une trentaine d’instrumentistes et de vocalistes, une douzaine de compositions dont certaines tirées du patrimoine chansonnier tunisien d’antan ont fait de la prestation de Lotfi Bouchnak, une soirée d’une haute facture. La perle de la musique tunisienne a donné à cette cérémonie de distribution des prix de la COMAR, une note musicale idoine qui a fait de cette fête une manifestation musico-littéraire. Sa prestation, d’une durée d’une heure et trente minutes, a fait voyager les férus du tarab dans les chants d’antan.Comme à l’accoutumée, Lotfi s’est produit au cours de cette série avec toute la générosité et toute l’expérience qu’on connaît de lui. Il a commencé sa prestation par un ton calme. Tantôt, il a interprété des compositions du genre symphonique, tantôt, il a présenté des chants dans un style mi-traditionnel, mi-moderne. Mais Lotfi, toujours attaché aux compositions authentiques, s’est ensuite lancé dans l’interprétation des chants populaires. C’est ainsi qu’il a présenté des chants composés uniquement, à base de la poésie populaire, un genre très expressif. Parmi ces chants on trouve notamment «Ya Oumam El Ardh» (O peuples de la terre) , entre autres. La deuxième partie de la prestation de Lotfi a été beaucoup plus surchauffée. En véritable nostalgique, l’enfant prodige de la chanson tunisienne a repris ses anciennes compositions les plus connues du public. Certaines de ces compositions ont été présentées dans un style romantique, d’autres, par contre, avec un air beaucoup plus rythmé; ce qu’a déclenché la joie du public. En effet, et pour faire davantage plaisir au public venu d’ailleurs très nombreux Lotfi s’est levé pour chanter pour ce dernier. Le moins qu’on puisse dire, c’est que la prestation de Lotfi a tenu toutes ses prouesses au grand bonheur du public. Ousmane WAGUE _____________________________ Khaled Ayari : Le sacre du prodige La soirée de distribution des prix de la COMAR a été inaugurée par une autre prestation musicale; celle donnée par le jeune musicien Khaled Ayari. Accompagné de sa troupe, Khaled a présenté un prélude musical dénommé: «Découvertes», composé de plusieurs créations musicales en langue arabe, dialecte tunisien et des morceaux classiques de guitare. Parmi les chansons qu’il a interprétées au cours de cette prestation on trouve notamment: «Ma vie pour elle», «Matin et soir», «Souvenirs», «La vie pour elle». O.W.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com