Rue du Sahel : Il vole les bijoux de la pharmacienne et agresse son mari





Tunis - Le Quotidien C’étaient des moments très difficiles que ceux vécus par cette paisible famille le 25 mars dernier. Alors qu’ils atteignaient la rue du Sahel (Montfleury), l’inattendu s’est produit. Le temps d’un véritable assaut mené par un énergumène qui a jailli d’on ne sait où, et c’est toute leur vie qui a failli basculer dans le néant... Il est parfois surprenant de voir des moments de joie se transformer en douleur et souffrance. Car un énergumène dénué de tous sens de civisme a choisi de porter atteinte à la sécurité des autres, à leur paix voire, plus grave encore, à leur vie. En témoigne, ce drame qui a secoué de plein fouet cette famille composée du père, de la mère, de leur fille et de leur fils. Tout ce beau monde savourait encore la bonne ambiance qui a régné tout l’après-midi alors qu’ils célébraient le mariage de l’un de leur proche, lorsqu’ils furent victimes d’un incident d’une gravité telle que le père a failli le payer de sa vie. Infirmier de son état, le père avait à ses côtés sur le siège de sa voiture son épouse, pharmacienne de son état. Sur la banquette arrière, sa fille âgée de vingt ans et étudiante en médecine discutait tranquillement avec son frangin. L’horloge du véhicule affichait vingt heures pile lorsque le feu de signalisation a viré au rouge. Le conducteur s’arrêta. On est toujours au niveau de la rue du Sahel du côté de Montfleury. Les gens circulaient encore et cette artère est plus que jamais animée. C’est que l’ambiance printanière encourage et motive les habitants à envahir les places publiques et faire de la marche. Donc, on s’apprêtait à redémarrer lorsqu’une main s’est infiltrée à l’intérieur de l’habitacle visant le sac à main de l’épouse. L’intrus, un énergumène décidé à s’emparer du butin, fit preuve d’une violence inouïe. Malgré la résistance de l’épouse, la malfaiteur ne lâcha pas prise. Dans la mêlée, son mari courut à l’aide de sa femme tentant de s’interposer et repousser l’assaut mené par le voleur. Malheureusement, il reçut une série de coups de poing. Blessé au niveau de l’œil droit et avec deux dents cassées le conducteur fléchit. le voleur en profita pour s’enfuir avec le sac à main qui contenait l’équivalent de dix mille dinars en bijoux, la somme de quatre-vingt-dix dinars, de deux carnets de chèques et des clés de la pharmacie et de leur maison. Pourtant aucun des passants n’a bougé le petit doigt pour venir en aide aux victimes. Du coup, le père n’avait aucun autre choix que d’aller porter plainte. Malheureusement, le voleur court toujours dans la nature. Il est à rappeler, cependant, que la rue du Sahel n’est pas à son premier incident de ce genre des malfrats y ont, en effet, pris l’habitude de s’attaquer aux passants et aux automobilistes. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com