C.A.B. – E.S.T. (0-2) : La maîtrise des Sang et Or





Confiants et maîtres de leur sujet, les Espérantistes ont assuré hier une qualification logique et méritée face à des Bizertins volontaires mais peu efficaces. Les débats n’ont pas connu de round d’observation. C’est que chaque équipe voulait prendre les devants pour tempérer l’ardeur de son adversaire. Ainsi après deux corners à l’actif des Bizertins, sans résultats ! Les Espérantistes avaient accéléré la manœuvre pour arriver à ouvrir le score dès la (5’) œuvre de Michaël sur un tir des seize mètres qui trompa la vigilance de Béjaoui (0-1). Sur leur lancée, les Sang et Or allaient fair trembler de nouveau le gardien local sur un coup franc direct de Yaken qui percuta la transversale (7’). Ce début tonitruant des visiteurs leurs a conféré confiance et sérénité alors que les locaux devaient mettre du temps pour retrouver leurs esprits et leur jeu. A l’Espérance, la rentrée de Tizié dans la cage a constitué une carte précieuse surtout depuis que les hommes de Fergani étaient devenus plus tranchants dans leurs assauts. Après un tir contré de Dridi (31’) Neji Bacha a sollicité par deux fois le gardien ivoirien. La première fois le cuir a frôlé le poteau gauche, (39’), la seconde fois, le tir puissant mais central a été repoussé avec maîtrise par Tizié (42’). Une fin de première mi-temps tout à l’avantage des camarades de Bejaoui et qui annonçait une reprise très disputée. Et dès le retour des vestiaires, un corner de Dridi a vu David Coné devancer Tizié de la tête mais le cuir est passé de peu à côté (46’). Sentant le danger, les hommes de Ben Yahia resserraient leurs rangs pour repartir à l’assaut de la cage adverse grâce aux efforts des Zaïem, Melki, Tayeb ou Mahjoubi. Sans atteindre un haut niveau technique, le jeu se poursuivait avec beaucoup d’intensité et d’engagement. Les uns pour refaire le terrain perdu, les autres pour consolider leur avance. La rentée des deux Coné (David et Abou) était destinée à donner plus d’efficacité à la manœuvre offensive bizertine. A la (63’) un corner de Zaïem a été renvoyé in-extremis par Khelifa sur la ligne des buts après une reprise de la tête de Michaël. Mais le ratage de D. Coné à la (68’), alors qu’il était à quelques mètres de Tizié, était inattendu. Et comme en football celui qui rate finit par encaisser, deux minutes plus tard, un corner de Zaïem (encore lui) était repris admirablement dans les filets de Béjaoui, par Nwaneri, monté au créneau (0-2). Dans le dernier quart d’heure, Tizié allait encore s’illustrer sur une “tête” de Kridène (77’). C’en était fini des illusions des Cabistes. Le dernier quart d’heure n’a servi qu’à la gestion du temps et du match pour les Espérantistes. Ces derniers grâce à leur maîtrise technico-tactique et leur calme avaient assuré leur qualification. Sur le plan individuel le trio étranger Tizié, Nwaneri et Michaël a été décisif et a donné raison au coach. Les Bizertins, eux, brouillons et inefficaces en attaque ont semblé assez fragiles mentalement après le but précoce encaissé d’entrée. * Formations - CAB : Béjaoui, Sahbani (D. Coné 46’), Jaâfar (Zitoun 67’), B. Yaken, Bouzaïène, Askri, Dridi, Guerjmi, Kridène, Khelifa, Bacha (A. Coné 57’). - EST : Tizié, W. Yaken (B. Younès 89’), Bekri, Nwaneri, Jaber, Mahjoubi, Zaïem, Melki, Tayeb, Michaël, (Harbaoui 76’), Ben Ouannès. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com