ADSL : Derrière le succès, des problèmes à haut débit





Trois intervenants jouent un rôle essentiel dans la fourniture du service ADSL. Toutefois la responsabilité de chacun est définie en cas de problèmes de connexion. Explications. Tunis — Le Quotidien L’accès à l’Internet à haut débit fait de plus en plus d’adeptes. Professionnels et particuliers optent pour cette formule d’autant plus que les fournisseurs d’accès se livrent à une rude concurrence. Le consommateur au bout du compte en tire profit puisqu’il a toute la latitude de choisir entre les propositions les plus intéressantes. L’ADSL est aujourd’hui offerte aux particuliers à partir de 15 dinars par mois, sans compter les frais de connection de Tunisie Telecom et qui s’élèvent à 25 dinars pour une connexion continue. Avec 7000 lignes en 2004, Tunisie-Télécom s’est fixée pour objectif en 2006 d’atteindre le seuil de près de 120.000 utilisateurs. Cet objectif est en passe d’être atteint. Cependant certains clients se plaignent de la mauvaise connection, au moment où d’autres déplorent la lenteur administrative. Certains attendent indéfiniment l’ouverture de la ligne de haut débit. Que se passe-t-il au juste ? Une source de Tunisie-Télécom nous expliqué en fait que l’opération d’accès à l’ADSL nécessite le service de trois intervenants, à savoir le fournisseur d’accès, Tunisie-Télécom et l’Agence Tunisienne de l’Internet (ATI). * Problèmes techniques Le fournisseur vend le service au client, lui livre le matériel, et le mot de passe. Tunisie-Télécom délivre la bande passante, en d’autres termes elle fournit au client la voie virtuelle pour l’envoi et la réception des informations. C’est en quelque sorte l’autoroute de la communication. L’ATI quant à elle, distribue le quota d’accès aux différents fournisseurs. La qualité de l’accès est intimement liée à la qualité matérielle de la ligne. De mauvais branchements peuvent engendrer une perturbation dans la réception. Un débit faible peut être provoqué par une connection massive des internautes. C’est en quelque sorte une situation semblable à l’heure de pointe. Et les clients qui attendent depuis plus d’un mois ? Notre interlocuteur nous explique que certaines zones ne sont pas pas encore desservies par l’ADSL. Les fournisseurs peuvent parfois vendre des lignes dans une zone non couverte par le service ADSL, bien qu’ils soient tenus de vérifier préalablement les données délivrées par Tunisie-Télécom. Le service ADSL est récent en Tunisie. Les quelques problèmes qui surgissent par-ci et par-là ne sont pas insurmontables mais nécessitent toutefois plus de célérité. L’ADSL devient de jour en jour un outil indispensable dans la recherche de données justes et fiables et dans la relation des entrepreneurs avec leurs fournisseurs étrangers. Lotfi TOUATI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com