Jean-Jacques Tizié :





«Solidarité et rage de vaincre» * L’Espérance vient de se qualifier aux demi-finales aux dépens du CAB en déplacement. Qu’est-ce qui a fait la différence ? Je crois que notre envie farouche de gagner a fini par faire pencher la balance en notre faveur. Sur le terrain tous les joueurs étaient solidaires et participaient sans compter à la récupération et à l’attaque. * Avant le second but marqué par Nwaneri avez-vous douté de la qualification? Personnellement, je ne doute jamais. Sur un terrain, il faut garder confiance et croire en ses chances pour réussir. * Après avoir remporté le titre de champion, l’Espérance poursuit son bonhomme de chemin en Coupe. Le doublé constitue-il un bonus ou une obsession ? En football, il faut toujours jouer pour gagner, et ce, quelle que soit l’importance du match. A l’Espérance le titre de champion fait partie du passé et à l’heure actuelle nous visons la Coupe, la culture de la victoire coule dans le sang des joueurs qui portent le maillot espérantiste. Et puis les victoires apportent beaucoup de choses aux joueurs sur les plans psychologique et technique. Elles nourrissent aussi le caractère. * Dimanche vous retrouvez le C.S.Msaken en demi-finale... Si ce divisionnaire est arrivé là c’est qu’il possède des arguments valables. Il ne faut donc pas le sous-estimer. On doit jouer sur notre vraie valeur pour éviter les mauvaises surprises. Jamel BELHASSEN


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com