Démarrage de la cueillette des fleurs au Cap-Bon : L’industrie de distillation en pleine floraison





La fin du printemps se sent très bien parfumée du côté des villes du Cap-Bon. La cueillette des fleurs destinées à la distillation pour l’extraction des arômes et d’huiles essentielles a déjà démarré tablant sur une récolte qui pèsera 1200 tonnes et générera quelques 40 millions de dinars par l’exportation. Tunis-Le Quotidien Les roses du Cap-Bon ont incontestablement donné à cette région de la Tunisie une notoriété internationale. Grâce à l’industrie de distillation des fleurs qui fleurissent en cette période de l’année les villes du Cap-Bon deviennent le centre d’intérêt des plus grandes maisons de cosmétiques à l’échelle internationale. Pour la nouvelle saison qui a démarré depuis l’avènement du printemps, la récolte s’annonce très… parfumée. Les opérations de cueillette des fleurs qui ont commencé depuis le début du mois d’avril vont bon train dans les principales villes de la région. La culture des fleurs s’étend en fait sur une superficie de 360 hectares avec plus de 103 mille plants de fleurs. La culture des roses pour la distillation constitue la principale activité agricole de certaines communes comme Béni Khiar, qui accapare 25% de la production nationale, Dar Chaâbane El Fehri, ainsi que Tazarka, Béni Khalled et Menzel Bouzelfa. La production nationale pour cette saison doit en fait avoisiner les 1200 tonnes selon les estimations. L’extraction des arômes des essences et des huiles essentielles se fait à travers cinq (5) unités industrielles utilisant des méthodes de distillation très modernes et qui existent dans le gouvernorat de Nabeul et ce, parallèlement aux techniques traditionnelles employées par plusieurs familles nabeuliennes depuis des générations. Il faut noter que la distillation des fleurs dans la région du Cap-Bon est une industrie qui génère chaque année des entrées en devises de l’ordre de 4 millions de dinars grâce à l’exportation des huiles essentielles et d’essences de haute qualité et qui sont très sollicitées par les grands fabricants à l’échelle mondiale. H.G.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com