Accélération de la réalisation du programme de la maîtrise d’énergie





Le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des PME poursuit la réalisation du programme national de la maîtrise de l’énergie, mis en place par le Président de la République, l’année dernière, afin de réduire l’impact de la flambée continue des prix du pétrole sur l’économie nationale. Tunis - Le Quotidien Ce programme se base sur plusieurs actions dont, essentiellement, le développement des activités de recherche et d’exploration et le renforcement de la production des carburants avec des investissements qui devraient dépasser un milliard de dinars cette année, l’encouragement à l’utilisation du chauffage solaire, l’extension du réseau national du gaz naturel, ainsi que le renforcement de la production de l’énergie éolienne. Au niveau de la rationalisation de la consommation dans le secteur industriel, le programme prévoit l’encouragement de 200 entreprises industrielles, les plus consommatrices d’énergie, à réaliser les analyses énergétiques nécessaires, ainsi que le démarrage du projet de la production du gasoil sur la base des huiles usées et des huiles végétales. Selon nos sources auprès du ministère de tutelle, ses différentes actions réalisées jusqu’à maintenant ont permis d’atteindre des résultats importants. Au niveau du chauffage solaire, le taux d’installation des capteurs solaires a connu une croissance accélérée en arrivant à 22 mille m2 installés en 2005 contre 7000 m2 seulement en 2004. Ce taux devrait atteindre 55 mille m2 en 2006. Pour le gaz naturel, l’année 2005 a été marquée par la connexion de 45 mille nouveaux ménages au réseau national qui couvre désormais près 230 mille ménages, alors que 50 mille ménages supplémentaires devraient être équipés par le gaz naturel en 2006. En ce qui concerne la performance énergétique, les efforts du ministère de tutelle ont été concentrés sur le secteur industriel, à travers la programmation de 60 contrats programme en 2006, répartis entre analyse énergétique et actions génériques. Ces actions se caractérisent par la rapidité d’exécution et se focalisent sur les secteurs à haute consommation énergétique, à l’instar des industries agroalimentaires, et de la céramique... Il y a lieu de souligner que 35 entreprises ont été adhérées jusqu’à maintenant à ce programme de performance énergétique. Tous ces efforts devraient être accentués durant la prochaine étape pour permettre à l’économie nationale de résister face à la flambée des prix du pétrole qui ne cessent de s’envoler et ont même dépassé la barre de 75 dollars par baril au cours de cette semaine. M.Z.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com