Chirac propose que la Banque mondiale paye les fonctionnaires palestiniens





Paris-Agences Le président français Jacques Chirac a indiqué hier que la France allait proposer rapidement à ses partenaires internationaux de créer un "fonds fiduciaire" géré par la Banque mondiale pour payer les 160.000 fonctionnaires palestiniens, a rapporté la présidence. Chirac s'est entretenu de cette proposition avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas qui achève à Paris une tournée d'une semaine destinée à alerter sur la situation financière catastrophique dans les territoires. Le chef de l'Etat doit présenter ses propositions dans la perspective d'une réunion du Quartette (Etats-Unis, Russie, Union européenne, Onu) le 9 mai, a déclaré le porte-parole de la présidence Jérôme Bonnafont qui a souligné que l'entretien avait essentiellement porté sur la question de l'aide aux Palestiniens. Chirac "a indiqué (à M. Abbas) que la France proposait à ses partenaires européens et internationaux (...) que l'on réfléchisse très rapidement à un dispositif qui permette la reprise de l'aide", selon le porte-parole de la présidence Jérôme Bonnafont. Il a précisé que, s'agissant de la délicate question du salaire des quelque 160.000 fonctionnaires palestiniens, "on pourrait étudier d'urgence la création d'un fonds fiduciaire géré par exemple par la Banque mondiale et qui serait destinataire de l'aide destinée à payer les salaires", selon le porte-parole.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com