«Djerba TV Festival» : Tais-toi, on tourne sur l’île !





La cérémonie d’inauguration officielle de la 1ère session de «Djerba TV Festival» qui a eu lieu vendredi soir a été haute en couleur et en émotion. Un cortège de stars du monde la télévision et du cinéma était au rendez-vous. Afin de donner à ce nouveau-né des manifestations culturelles toute son aura et la place qui lui revient de droit dans l’animation culturelle et touristique dans l’Ile des Epitaphes, les Organisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens. En plus d’une quarantaine de sponsors qui ont soutenu sur les plans financier et logistique cette manifestation, les hauts responsables du ministère du Tourisme et de l’ONTT, ainsi que les partenaires étrangers s’étaient livrés aussi à un branle-bas de combat pour faire démarrer cette manifestation du bon pied. Et la cérémonie d’inauguration officielle qui a eu lieu vendredi, dans la soirée, en marge d’une projection dédiée aux réalisations de fiction, n’a pas démenti les efforts déployés par les initiateurs de cet événement et, à leur tête, M. Tijani Haddad en personne qui a présidé la cérémonie d’ouverture. Fatma Skandarani Claudia Cardinale, les deux co-présidentes de cette première session, Héla Rokbi, animatrice à la télévision tunisienne, François Marthouret et Nicolas Traube respectivement comédien et réalisateur, se sont succédé sur la scène pour faire vivre aux amateurs de l’audiovisuel, des moments d’intense émotion. Chacun des orateurs n’a pas manqué de souligner son amour pour la Tunisie et pour l’île de Djerba. «Je suis heureuse d’être là. La Tunisie, c’est ma patrie. Elle est dans mon cœur», tels sont les propos émouvants que Claudia Cardinale a adressé au public pour exprimer son attachement à sa terre natale : la Tunisie. «Ce n’est pas sans émotion que je suis à Djerba que je considère comme un lieu mythique», avoue, à son tour, Fatma Skandarani, coprésidente de ce festival. * Bienvenue et hommage A son tour, M. Tijani Haddad, a saisi l’opportunité pour souhaiter la bienvenue à tous les invités avant de souligner : «J’ai pris le risque de m’associer à l’exécution du projet de «Djerba TV Festival», il y a deux mois. Et, aujourd’hui, je ne le regrette pas». La deuxième partie de la soirée a été consacrée à rendre hommage à Nicolas Traube, un fervent adepte de la co-production qui a reçu des mains du ministre, le premier trophée d’honneur de ce festival. En guise de rappel, le réalisateur a beaucoup fait pour le rapprochement entre les créations audiovisuelles et cinématographiques du nord et du sud. A son tour, il n’a pas manqué de souligner sa joie de retrouver la Tunisie et son île mythique, Djerba : «Je suis heureux d’être en Tunisie où j’ai réalisé mon premier film il y a de cela vingt-deux ans», lance-t-il au public avant de souligner que la qualité du film et du cinéma s’est beaucoup améliorée en Tunisie. En signe de témoignage pour son amour pour la Tunisie et la promotion du dialogue entre les pays de la Méditerranée — un des objectifs des organisateurs — «Callas et Onassis», une mini-série de fiction de 90 minutes a été projetée lors de cette soirée, en présence d’une kyrielle de stars, d’hommes de culture et des hauts responsables du tourisme. Cette série projetée en avant-première ne sera sur les écrans français qu’à partir de demain lundi. Son scénario tourne autour de l’amour impossible. Le personnage principal de cette série est un homme qui aime de façon «égoïste», mais qui rencontre une femme qui est prête à tout lui donner. Il finit en fin de compte par craquer. Après cette projection, un dîner gala a été offert par le ministre du tourisme en l’honneur de tous les invités. Au cours de cette cérémonie, un défilé de mode a été organisé mettant en exergue les spécificités et les modes vestimentaires de la Tunisie, du nord au sud. Ousmane WAGUE


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com