Les jeunes et les apparences : Quand le paraître fausse l’être





Nous évoluons dans un contexte où le paraître semble voler la vedette à l’être. Il suffit de bien observer les allures et les comportements des jeunes pour comprendre qu’ils accordent de plus en plus de l’intérêt à leur apparence. Ceci dit, ces looks soignés et ces apparences qui brillent peuvent bien cacher des choses aussi positives que négatives. “Les apparences sont trompeuses”, dit-on. Est-ce vrai? Peut-on se fier à ce que nous voyons? Les jeunes s’expriment. Tunis - Le Quotidien Un fille passe. Les cheveux bien coiffés et lissés, le visage légèrement maquillé, et portant des habits sobres et chics. Elle laisse derrière elle une senteur pénétrante. Elle marche avec des pas rassurés et n’accorde aucun intérêt aux yeux fixés sur elle. On lui collera probablement l’étiquette d’une fille de riches et peu arrogante et narcissique. De l’autre côté, une autre fille passe. Elle porte des habits extravagants et maquillée de manière criarde. Elle se dandine dans son pantalon stretch et monte à bord d’une voiture dont le conducteur est un homme d’un certain âge. Elle pourrait être stigmatisée et qualifiée de fille légère... Au soin d’un établissement scolaire, un élève au bac débarque avec une caisse. Il fait ronronner son moteur en appuyant sur le champignon .... “m’as-tu vu?”, penseraient ses collègues! Ce genre de préjugés sont basés sur l’apparence et l’allure que donne l’autre. Or “tout ce qui brille n’est pas or”, dit l’adage. Nesrine Ghaouar, 16 ans, confirme ce constat. La jeune fille ne se fie jamais aux apparences ni aux parlottes. “C’est une erreur que de juger les autres selon les apparences. Ces dernières sont trompeuses et peuvent induire en erreur. Ce qui prime, c’est le fond et non pas la forme. Certes, cela ne veut pas dire que chacun doit se laisser aller ou n’entretienne pas son physique. Il faut soigner son apparence parce que cela rentre dans le cadre du respect de soi et de l’entourage. De plus, le premier contact est toujours physique. Si la première impression est positive, il y a une chance pour aller dans la profondeur des choses. En revanche, si cette première impression est négative, il se peut que le vis-à-vis ne ressente pas le besoin de chercher dans la profondeur. Cela dit, je pense que le paraître a son importance mais ne peut aucunement être le seul critère sur lequel on peut bâtir. En outre nombre de personnes ont des attitudes et des comportements qui faussent complètement la donne”, dit-elle. Marwa Majri, 16 ans élève, pense exactement de la même manière. La jeune fille estime qu’il faut absolument aller dans les profondeurs des choses. Elle ne peut aucunement juger les autres d’après ce qu’ils paraissent. “ Je suis une personne lucide et réfléchie. Je n’avance jamais d’un pas avant de bien peser le pour et le contre. Cette nature me pousse à ne pas croire juste ce qui semble être. Les apparences sont sûrement trompeuses. Nombre de personnes ont l’air d’être gentilles et bonnes et se montrent dévouées et serviables. Or, cet air qu’elles donnent peut cacher une autre vérité. D’autres en revanche qui semblent irritantes et rigides peuvent être au contraire bonnes et sincères. Cela dit, seul le côtoiement est capable de nous révéler la vérité. Mais je pense toutefois que Dieu nous dote d’un sixième sens qui peut nous mener à trancher. Par ailleurs, ils est vrai que les apparences influent. Nombre de personnes sont servies comme des rois parce qu’elles ont l’air de faire partie des gens privilégiés”, dit-elle. Rami Jawadi, 18 ans élève, pense autrement. Pour le jeune homme, un premier contact est toujours révélateur ne serait-ce que d’une partie de la vérité. “Si l’on n’entretient pas notre paraître, on risque d’être mal considéré par les autres. Lorsqu’on veut entrer dans un lieu et qu’on est mal habillé, on sera maltraité parce que l’autre nous regarde déjà avec un regard dégradant. Si au contraire nous faisons des efforts pour donner une apparence bien présentable, l’on sera bien considéré et bien traité par autrui. C’est dans ce sens que je tiens à être présentable. N’empêche qu’en réalité, les apparences peuvent être trompeuses et peuvent même conduire l’autre à juger mal les autres. Toutefois, ce sont les plus intelligents qui donnent de l’importance l’apparence, ainsi ils auront garanti le respect des autres”, dit-il. Bilel 20 ans étudiants, se fie entièrement à l’adage qui dit que les apparences sont trompeuses. “Les proverbes ne sont pas donnés à la légère. Si on fait appel à un proverbe, c’est que cela doit être vrai. Les apparences trompent, il n’y a aucun équivoque à ce sujet. L’être humain peut avoir l’air d’être sur une image qui n’est pas du tout vraie. On croit ce que l’on voit et on se trompe. Cela ne veut pas dire que ces apparences ne comptent pas. C’est l’image que reflète la personne qui pousse les autres à la juger. Chacun est redevable de soigner son paraître justement pour faire bonne impression. Ensuite, c’est le fond de l’être qui va nous permettre de juger et d’évaluer la vraie valeur de la personne”, dit-il. A.C.O.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com