Saison 2005-2006 : Du réalisme de l’O.B. à l’exploit du C.S.M.





Les bonnes récoltes, ça et là, ont commencé, du moins pour les L1, L2 et L3. Parmi les lauréats, on retrouve avec plaisir quelques anciennes écoles de foot qui ont chuté très bas et qui commencent à reprendre de l’altitude. D’ailleurs, le retour en ligue 1 de l’Olympique de Béja en est une parfaite illustration, tout comme celui de l’Olympique du Kef et El Amel de Jerba en Ligue 2, s’agissant là de clubs qui ont déjà fait partie de l’élite. Les Béjaois ont réalisé un bon exploit en dominant leurs adversaires de bout en bout. Ce ne fut, certes, pas facile au début pour un club qui pansait les blessures de sa rétrogradation, mais la volonté et le savoir-faire ont fini par payer. L’événement en Ligue 2, fut l’accession d’El Amel de Hammam-Sousse qui réalise un pari fou, s’agissant d’un club qui n’a jamais fait partie de l’élite et dispose de moins d’expérience que ses principaux rivaux. Pourtant, grâce à un effort collectif appréciable, le rêve est devenu réalité. Les Hammamois ont dû attendre les derniers matches pour se rassurer, mais ils l’ont fait de manière convaincante sous la houlette d’un Khaled Ben Sassi qui passe pour un spécialiste en la matière et qui a prouvé qu’il mérite peut-être un meilleur parcours d’entraîneur. La lutte en Ligue 3 fut également coriace et a beaucoup ressemblé à celle de la Ligue 2. Les Keffois n’ont pas laissé planer le suspense et ont creusé l’écart d’emblée. Les gars de Fethi Ghanem ont pu redonner de l’éclat à un Olympique du Kef qui mérite de figurer parmi les meilleurs et qui a les moyens de faire encore mieux. Quant à l’ES Jerba, il a dû effectuer une fin de saison impressionnante pour s’emparer définitivement du second billet d’accès. Les Jerbiens renouent ainsi avec la Ligue 2 et espèrent continuer sur leur lancée, comme ils l’ont fait il y a quelques années. * Une dure lutte Le CS Msaken vient de vivre une saison exceptionnelle et historique. Le club a réussi, avec brio, le passage de deux niveaux en autant de saisons. En plus de leur épopée en Coupe de Tunisie, les coéquipiers de Baya intègrent la Ligue 3 qui n’était qu’un simple… rêve il y a deux ans. A ce même niveau, nous retrouvons l’US Sbeïtla qui n’a pas tardé à retrouver un championnat qu’il connaît déjà. L’accession n’a point été facile à réaliser et il a fallu attendre la dernière journée pour départager l'USB et le CO Sidi Bouzid. De même, El Ahly de Mateur renoue avec la Ligue 3 à l’issue d’une belle saison et d’une lutte acharnée jusqu’au bout. Tous ces clubs ont connu la réussite malgré des moyens plus ou moins modestes. La volonté y était pour beaucoup et les lauréats ont mérité leur sacre car il n’était point facile d’y parvenir. Mabrouk… Kamel ZAIEM


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com