Opposition Ça bouge chez les démocrates socialistes…





Tunis-Le Quotidien Regain d’optimisme chez les démocrates socialistes. Les militants attachés à la tenue d’un congrès démocratique de nature à sceller la réconciliation durable entre les différentes ailes du Mouvement ont vu poindre une lueur d’espoir samedi dernier. Après plus d’un mois d’«inertie» le Bureau politique s’est enfin réuni afin de donner un coup d’accélérateur à la restructuration des sections et des fédérations du parti conformément aux recommandations du Conseil national tenu les 1er et 2 avril dernier. Mieux, l’atmosphère a été moins tendue en comparaison avec les précédentes réunions. C’est que M. Ismaïl Boulehya, secrétaire général du Mouvement, a fait preuve d’un grand sang-froid en refusant de réagir face aux «intimidations» dont il a fait l’objet. Le numéro un du MDS a refusé, en effet, de se prononcer sur la démission de M. Salah Chouaïb, membre du Bureau politique appartenant à l’aile qu’anime M. Mohamed Moaâda, ancien secrétaire général du parti. Le débat a porté essentiellement sur le congrès de la fédération de Kasserine tenu récemment ainsi que sur la tenue dans les quelques semaines à venir des congrès des fédérations de Tozeur et Jendouba. Le Bureau politique du MDS devrait, en principe, se réunir de nouveau aujourd’hui pour poursuivre le débat sur les moyens à même d’accélérer le rythme de la restructuration, qui constitue une condition sine qua non de la fixation de la date du congrès au cours d’un conseil national extraordinaire prévu en principe en juin prochain. Ainsi, la machine des préparatifs du prochain congrès de la deuxième force politique en Tunisie — le Mouvement dispose de 109 sièges au sein des conseils municipaux et de 14 députés — pourrait se mettre en branle après avoir pris du plomb dans l’aile sur fond d’une guerre sous-jacente pour le leadership... W.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com