Tourisme Reclassement des hôtels à partir de 2007





Au cours d’un déjeuner-débat organisé hier par la Chambre Tuniso-française de Commerce et d’Industrie sur le thème: «Enjeux et défis du secteur du tourisme en Tunisie», M. Tijani Haddad, ministre du Tourisme a passé en revue les différentes composantes de la nouvelle stratégie mise en œuvre en vue de mettre à niveau le produit touristique tunisien. Tunis-le Quotiden La classification des hôtels tunisiens et la diversification des produits touristiques ont été les principales questions évoquées, hier, par le ministre du Tourisme en répondant aux interrogations formulées par les participants à cette rencontre. M. Tijani Haddad a signalé qu’il n’y a pas uniquement des aspects négatifs qui marquent le secteur touristique en Tunisie car les atouts sont aussi innombrables . Mais, ajoute-t-il, «Il est tout à fait normal dans une industrie qui se développe à un rythme très rapide qu’il y ait des défaillances». «La nouvelle stratégie du tourisme arrêtée depuis fin 2004 et qui est entrée en vigueur début 2005 repose sur le produit touristique lui même qui devait être revu et corrigé»». Et d’indiquer que «la composante balnéaire a été depuis toujours le principal créneau autour duquel gravite tout le secteur mais aujourd'hui le balnéaire n’est plus une exclusivité pour notre pays ce qui impose de revoir notre produit touristique en développant le produit touristique culturel et le tourisme de plaisance mais aussi le tourisme saharien qui constitue une niche tout à fait indépendante du balnéaire». * Qualité et classification Par ailleurs et en ce qui concerne la qualité des prestations hôtelières le ministre a fait remarquer que le tourisme est une industrie humaine dans laquelle la qualité du service est primordiale et qui passe par la formation professionnelle. «Pour parler la même langue, les programmes de formation professionnelle dispensés par les structures de formation touristique seront désormais définis à travers une coordination directe entre les centres et les établissements de formation et les professionnels du secteur», précise le ministre. Par ailleurs, l’accent a été mis sur les normes de classification des unités hôtelières. M. Tijani Haddad signale à ce propos, que les mutations profondes qui marquent aujourd’hui le tourisme à l’échelle internationale nous imposent la révision des normes en vigueur en Tunisie. «La dégradation de la qualité nuit seulement aux hôtels qui ne respectent pas les normes mais affectent également l’image même du secteur et de la Tunisie». Pour cela, les hôtels ont, d’ici la fin de 2006, pour se conformer aux nouvelles normes de classification des hôtels. «A partir de janvier 2007, il y aura un reclassement total de tous les hôtels du pays», indique-t-il. «Il faut signaler que pour la première fois dans l’histoire de la Tunisie, le ministère du Tourisme a décidé la fermeture de cinq (5) hôtels en une seule année. Les hôtels en question nuisaient à l’image du tourisme tunisien et à la réputation internationale de la destination Tunisie», précise M. Haddad. H. GHEDIRI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com