Nabouls Un militant palestinien tué





Nabouls-Agences Un militant palestinien a été tué hier avant l'aube par l'armée israélienne lors d'une incursion à Nabouls en Cisjordanie, a-t-on appris de sources sécuritaires. Raed Tbeileh, 24 ans, a été grièvement blessé à la tête lors d'un échange de tirs avec des soldats opérant dans la vieille ville de Naplouse. Il a été évacué par une ambulance palestinienne jusqu'à un barrage militaire à la sortie de Nabouls d'où il a été transféré vers un hôpital israélien où il est décédé. Ce décès porte à 5.045 le nombre de personnes tuées, en majorité des Palestiniens, depuis le déclenchement de l'Intifada en septembre 2000. __________________________ Quatre membres du FPLP inculpés pour l'assassinat d'un ministre Al Qods occupée-Agences Quatre membres du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), capturés en mars à la prison de Ariha, ont été inculpés vendredi pour l'assassinat d'un ministre israélien. Le procureur a présenté un acte d'accusation devant le tribunal du district d’Al Qods contre Bassel Al-Asmar, accusé d'avoir tiré sur le ministre, Majdi Al-Rimawi, accusé d'avoir conduit la voiture qui avait servi à l'attentat et contre deux autres activistes Hamdi Quraan et Ahed Ghoulmeh. Le chef du FPLP Ahmed Saadat, élu en janvier député au Conseil législatif palestinien, doit de son côté être traduit devant un tribunal militaire israélien pour des atteintes à la sécurité d'Israël, n'étant pas accusé d'implication directe dans l'assassinat. Le ministre du Tourisme d'extrême droite israélien Rehavam Zeevi avait été tué en octobre 2001 dans un hôtel d’Al Qods-est. Le FPLP avait revendiqué cet attentat destiné selon le mouvement à venger l'assassinat de son secrétaire général Abou Ali Moustapha tué par des tirs israéliens contre son bureau à Ramallah (Cisjordanie). __________________________ Des pacifistes israéliens dénoncent des violences de colons Al Qods occupée-Agences Une délégation d'une centaine de pacifistes israéliens, dont l'écrivain David Grossman, a dénoncé hier les violences exercées par des colons à l'encontre de Palestiniens, lors d'une tournée dans le sud de la Cisjordanie. La délégation s'est rendue dans le village près d'al-Khalil, dont les résidents se plaignent d'exactions commises notamment par des colons israéliens de l'implantation sauvage voisine de Havat Maon. "L'armée israélienne a interdit dans un premier temps à la délégation de se rendre sur les lieux puis a donné son feu vert à la suite d'un appel au ministre de la Défense Amir Peretz", a indiqué le porte-parole du mouvement la Paix Maintenant qui a organisé la tournée. "Des enfants palestiniens sur le chemin de l'école sont régulièrement harcelés à coups de pierres par des colons accompagnés de chiens qui s'en prennent également aux militaires chargés de leur protection", a ajouté ce porte-parole, Yariv Oppenheimmer. "Même sous une occupation des enfants doivent pouvoir aller à l'école sans crainte", a déclaré pour sa part aux journalistes Grossman. Plusieurs dizaines d'écrivains et d'artistes israéliens ont adressé cette semaine une pétition à ce sujet au ministre de la Défense qui a promis de mettre fin à ces agressions.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com