Ksour Essef : Le 4ème Art à l’honneur





Le petit Théâtre du Club Interculture présente «Les messagers de la terre ou l’appel à l’amour» aujourd’hui 13 mai à la Maison de la culture de Ksour Essef. Devant le laxisme des vivants et leur mutisme écœurant face aux situations des plus alarmantes et des plus cruelles qui ne cessent de déchirer les humains qui ont préféré s’entre-tuer plutôt que de se réconcilier, de faire avorter toute initiative d’édification commune plutôt que de favoriser la communication féconde et fructueuse en s’engageant de plain-pied dans un processus d'autodestruction, les jeunes acteurs en herbe du Petit Théâtre du Club Interculture, organisateur de la Manifestation culturelle «De Hbira à Ksour Essef: Bédouiement vôtre» du 11 au 14 mai 2006 au Lycée de Ksour Essef et à la maison de culture, ont choisi de fouiller dans les origines du désastre humain en interprétant un ensemble de textes français «Le médecins malgré lui» de Molière, «La guerre» de J.M le Clézio, «Familiales» de Jacques Prévert et «Port Saïd» de Nazim Hikmet dévoilant que la démesure, «ce monstre hideux qui s’emparait des cœurs et des âmes» est la cause mère de toute discorde et génératrice de tant de vengeances sourdes au point qu’elles ne tarderont pas à emplir terre et ciel jusqu'à jeter tout les habitants de la planète terre dans les obscurités du gouffre, menaçant ainsi de tout engloutir. Or, froids jusqu’à leur moelle épinière et insoucieux de l’ampleur des dangers qui les assaillent de toutes parts, les mortels continuent à se préparer pour la guerre comme pour se rendre à la fête, en demeurant «obstinément aveuglés par l’obsession de tout posséder au détriment des autres» et négligeant que l’Apocalypse finira par tout ravager sur son passage et par l’emporter sur la démesure elle-même.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com