Handball C.A. – E.S.S. : Le titre en point de mire





• Play-off (Finale Retour) - Salle El Gorjani (18h00) - Direct TV T7 ______________ La finale retour du play-off entre le CA et le l’ESS sera une occasion pour les deux équipes de tenter d’avoir une nouvelle chance pour les Clubistes, ou de faire le break et être sacrés champions pour les Etoilés. Cette différence dans les objectifs sera d’ailleurs en partie déterminante sachant les dispositions psychologiques dans lesquelles se présenteront l’Etoile et le Club Africain. Les hommes de Kamel Akkab qui ont réussi une saison quasi parfaite n’encaissant que deux défaites jusque là se sentent comme les légitimes vainqueurs d’une compétition sur laquelle ils ont exercé une domination certaine. Forts de cette inébranlable confiance en leurs moyens, les Etoilés partiront aussi avec un autre avantage celui d’avoir remporté la première manche. Ils ne seront donc pas dos au mur et s’ils arrivent à faire preuve de maîtrise mentale et à éviter le stress, ils devraient être plus décontractés que les Clubistes. Cependant, ces derniers reviennent de loin, démontrant d’ailleurs un état d’esprit louable et une remarquable combativité. Les hommes de Hafedh Zouabi ont réalisé de beaux exploits et ont su relever le défi chaque fois qu’ils devaient le faire, comme contre l’Espérance. * Les atouts des deux équipes Si l’aspect mental et psychologique est fort important, les aspects technico-tactiques seront aussi déterminants. Les Etoilés possèdent du métier et ont l’expérience des matches importants. La présence de garçons à l’expérience consommée à l’image de Dhaker Sboui dont la polyvalence et l’art de maîtriser les événements sont fondamentaux, ou de Sobhi Saïed, actuellement en pleine possession de ses moyens ou encore Ghali, Hedoui et autres, constituent les atouts de l’Etoile. Quant aux Clubistes, les progrès tant individuels (Aymen Hammed, Ante ou le jeune B. Ammar sans oublier le meilleur Clubiste des dernières saisons Maher Kraïem) que collectifs sont tangibles. En fait, tout dépendra de la prestation des défenses et des gardiens de buts des deux équipes. Car, si le compartiment défensif fonctionne, un brin de concentration en attaque peut faire le reste… Abdellatif _____________________________ L’œil de l’Observateur Noureddine Ben Ameur : «Choix tactiques et mental d’abord» Il n’y avait pas mieux que Noureddine Ben Ameur en tant que technicien neutre pour nous donner son sentiment sur la finale retour du championnat de Tunisie entre le Club Africain et l’Etoile. Joueur international d’une certaine envergure, professeur d’éducation physique, coach pendant plusieurs saisons dans les pays du Golfe avant de revenir en Tunisie où il s’est occupé de l’équipe nationale, de la Zitouna, de l’Espérance, de l’ASM Ariana et du Stade Tunisien, fin connaisseur de la compétition nationale, des équipes et des joueurs, Noureddine Ben Ameur a souligné qu’au match aller, le choix de Kamel Akkad pour Bouali dans les buts de l’Etoile “a constitué un joli coup technique. Tout d’abord il faisait jouer Bouali dans sa salle fétiche qu’il connaît sur le bout des doigts et qui avait surtout une grosse revanche à prendre. Du coup Iteb Bouali a été excellent. En même temps le coach étoilé a stimulé Marouène Mgayez en vue du match retour”. * Les automatismes plus fluides de l’ESS Puis approfondissant les raisons du succès de l’Etoile au match aller, Noureddine Ben Ameur nous précisa “l’Etoile est une équipe composée de jeunes qui possèdent une certaine expérience des matches importants. Les joueurs évoluent ensemble depuis plusieurs saisons et leurs automatismes sont plus fluides que le CA. Et là il faut souligner les vertus de la continuité technique avec un Akkad qui est coach depuis plus de sept saisons. En outre, il ne faut pas négliger l’apport et l’expérience de Dhaker Sboui dans les moments délicats lorsque l’équipe s’est relâchée alors que le CA avait amorcé une certaine domination. Et puis Sobhi Saïed est actuellement en grande forme et il l’a prouvé lors du match aller”. * Les progrès du C.A. Le match retour ne sera pas cependant le même. Forcément, puisque les hommes de Hafedh Zouabi n’ont plus beaucoup de choix que de gagner pour avoir encore une chance de disputer le titre à Sousse même. A ce sujet Noureddine Ben Ameur décortique les chances des deux équipes. “Auparavant, précise-t-il, la physionomie de la rencontre sera très différente du match aller. Le Club Africain n’a plus rien à perdre et jouera son va-tout. Les clubistes reviennent de loin et seront pleins d’ambitions pour remporter le match. Par contre, l’Etoilé a un état d’esprit particulier. Les joueurs vont prendre au sérieux leur match comme le leur a appris Kamel Akkad. Ils prendront en considération le fait qu’ils évoluent en déplacement. Ils essaieront de garder la balle et d’éviter la précipitation. En outre, l’Etoile se considère comme l’équipe qui mérite le plus le titre après avoir pratiquement gagné tous ses matches en championnat. Le Club Africain misera sur les progrès de Aymen Hammed alors qu’Ante est actuellement le meilleur étranger évoluant en Tunisie puisqu’il se bonifie de match en match. Si le gardien clubiste assure, le CA a des chances de l’emporter. En tous les cas, ce qui sera déterminant dans ce genre de match c’est le mental des joueurs. En outre, les choix tactiques pèseront sur le résultat et là c'est la tâche des entraîneurs, et l’application des joueurs qui feront la différence”. Abdellatif


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com