Détournement de fonds Le gérant accusé du vol d’un demi-milliard





Tunis - Le Quotidien Le tribunal de grande instance de Tunis a examiné récemment une affaire relative à un délit de détournement de fonds dont l’accusé est un gérant d’une société privée soupçonné d’avoir volé d’importantes sommes d’argent estimées cinq cent mille dinars... Les faits de cette affaire remontent au milieu de l’année 2004. A cette époque, un contrôle de routine dans les entrepôts d’une entreprise privée a permis aux responsables de la société de découvrir un manque dans les stocks. Une enquête a été alors ouverte et qui a abouti à limiter les soupçons autour du gérant de la société. Soumis à un interrogatoire interne, le suspect a nié les faits rejetant toute responsabilité dans cette affaire. Du coup, la direction de la société a décidé d’alerter les autorités compétentes. Convoqué, le gérant de la société a nié encore une fois les faits. C’est alors qu’on a nommé un expert pour examiner les registres comptables de l’entreprise. Les résultats sont tombés mettant fin au suspense. Il s’est avéré que tous les documents sont signés par le gérant. Il s’agit de bons de commandes et de factures fictifs signés par le gérant et qui ont permis de livrer des marchandises à des clients fictifs. Confronté à ces nouvelles preuves et ces signatures, le gérant s’est rétracté avouant les faits. Il a fourni, toutefois une autre version. Le suspect a déclaré, en effet, que dès le lancement de la société, il s’est mis d’accord avec les propriétaires de recevoir une partie des bénéfices. Cinq ans durant, il a cravaché dur pour réaliser les meilleurs résultats sans pour autant que ses patrons ne lui remettent le moindre sou. Donc, ils n’ont pas respecté leurs engagements. Et c’est après avoir épuisé tous les recours possibles, qu’il a décidé de reprendre ce qui lui revenait de droit. A partir de ce moment, il s’est mis à falsifier les bons de commandes et des factures et qui ont servi à s’emparer de l’équivalent de cinq cent mille dinars en marchandises. Inculpé de détournement de fonds, l’accusé a été traduit dernièrement devant le tribunal de grande instance de Tunis. La cour et à la demande de l’avocat de l’accusé a décidé de reporter l’examen de cette affaire à une date ultérieure. H.M.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com