Biologie clinique Pour la promotion de la recherche





Tunis - Le Quotidien Le vingtième Congrès national de la biologie clinique a démarré hier à Yasmine Hammamet. Il est organisé en collaboration avec la société française de biologie clinique. Plusieurs thèmes font l’objet des conférences assurées par des spécialistes tunisiens et étrangers. A propos de ce secteur en Tunisie, Abderrazak Hedhili, le président de la Société tunisienne de biologie clinique (STBC) affirme que cette spécialité est en train de gagner du terrain: «On ne peut parler de diagnostic ou de traitement sans parler de biologie», souligne-t-il. Depuis quelque temps, on commence, en effet, à avoir des laboratoires hautement équipés. D’ailleurs, les biologistes également sont des gens qualifiés en médecine, pharmacie ou alors en biologie scientifique. Mais ce qui est important en biologie c’est la recherche qui est «cruciale», affirme le président de la STBC. Et de préciser que nombreux sont les biologistes tunisiens qui publient dans des revues internationales de renommée. A vrai dire, la recherche en biologie est au stade de décollage. Certes, plusieurs Tunisiens sont experts auprès des organisations internationales dans les différentes spécialités biologiques. Mais il reste beaucoup à faire en terme d’encouragement des biologistes qui choisissent de travailler dans le pays et qui ne sont pas «assez choyés». Or, il est important de leur donner les moyens de s’épanouir comme c’est le cas dans les pays développés: «Car il y a une réalité qu’il ne faut pas renier. En biologie clinique, on ne se compare pas aux pays d l’Afrique. On aspire à atteindre le niveau des pays européens», avoue Abderrazak Hedhili. Actuellement, la STBC qui fête son vingt-cinquième anniversaire publie la revue tunisienne de biologie clinique. L’objectif est d’indexer cette revue. Pour ce faire, la société a bénéficié d’une aide du ministère de tutelle étalée sur quatre ans avec une obligation de résultat. Par ailleurs, le président de la STBC explique que la majorité écrasante des analyses sont réalisées dans les laboratoires tunisiens. A l’exception de quelques unes très récentes: «L’essentiel est fait dans nos murs». Dans ce même contexte, un projet de mise à niveau et d’accréditation des laboratoires d’analyses est en cours depuis quelques années. M.K.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com