Irak Les Résistants à l’assaut de Baaqouba





Le couvre-feu a été imposé à Baaqouba, au nord de Bagdad, après une spectaculaire prise de contrôle de la ville par les Résistants et alors que les discussions pour la formation d'un gouvernement d'union nationale se poursuivent. Le Quotidien - Agences Les Résistants ont lancé une attaque de grande ampleur à Baaqouba, capitale de la province de Diyala, à majorité sunnite, située à 60 km au nord de Bagdad. Un commissariat, quatre postes de contrôle de la police, et le quartier général de la 3ème brigade de la 5ème armée irakienne, ont été la cible d'attaques coordonnées, impliquant plus d'une centaine de Résistants, selon des sources de sécurité irakiennes. Six soldats irakiens, cinq policiers et cinq civils ont péri dans ces attaques, a indiqué une source irakienne, tandis que 21 Résistants ont été tués et 43 capturés, selon l'armée américaine.Le gouverneur de la province, Rad Rachid Al-Moulla, a imposé un couvre-feu après ces violentes attaques. "Les assaillants avaient prévu de prendre le contrôle des entrées sud, ouest et sud-ouest de la ville", a affirmé le gouverneur. * Vide politique La ville de Baaqouba et ses environs sont le théâtre d'attaques nombreuses et répétées contre les forces irakiennes et des civils depuis plusieurs mois, alors que l'Irak attend toujours la formation de son nouveau gouvernement, sous l'égide de Nouri Al-Maliki, Premier ministre désigné samedi dernier par le Parlement issu des législatives du 15 décembre 2004. La violence a continué de frapper le reste du pays. Deux policiers irakiens ont été tués hier dans l'explosion d'un engin artisanal au passage de leur véhicule de patrouille, dans le centre de Falloujah, à l'ouest de Bagdad, selon la police locale. Un soldat américain a été tué avant-hier soir dans l'explosion d'un engin artisanal au passage de son véhicule, au nord de Bagdad, a annoncé hier l'armée américaine. Ce décès porte à 2.396 le nombre de militaires américains et personnel assimilé morts en Irak depuis l'invasion de mars 2003, selon un décompte de l'AFP basé sur des chiffres du Pentagone. Deux obus de mortier sont tombés hier matin dans la Zone verte, le secteur fortifié de Bagdad qui abrite les institutions irakiennes et l'ambassade américaine, sans faire de victime. Dans le sud de la capitale, cinq enfants ont été blessés lorsqu'un engin artisanal a explosé, avant l'intervention d'une équipe de démineurs américains. Par ailleurs, six membres présumés d'Al-Qaïda ont été arrêtés jeudi et un chef de cellule locale du réseau a été tué hier lors de raids de l'armée américaine à Samarra, selon une source de sécurité irakienne. L'armée américaine n'a pas confirmé cette information.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com