Fête internationale du Travail J’rad réaffirme l’attachement des syndicalistes au dialogue





M. Abdessalem J’rad, secrétaire général de l’UGTT, a présidé, lundi après-midi, à Tozeur, un rassemblement ouvrier organisé en marge de la célébration de la Fête internationale du Travail. Tunis-Le Quotidien Il a, à cet égard, souligné, en présence des membres du Bureau exécutif et de la Commission administrative de la Centrale syndicale, que le dialogue social constitue l’un des fondements essentiels de la sauvegarde de la stabilité dont jouit la Tunisie grâce à une synergie des efforts de tous les partenaires sociaux et de la politique contractuelle basée sur les négociations, le dialogue et la concertation. Le secrétaire général de l’UGTT a réaffirmé en outre l’attachement des syndicalistes au dialogue et leur refus de tous les moyens détournés visant à altérer le climat social. M. J’rad a, également, affirmé que l’organisation ouvrière ne subit aucune pression de quiconque. «La démocratie interne est désormais un choix irréversible. L’UGTT œuvre dans le cadre de l’indépendance totale et loin de toute forme de marginalisation et d’exclusion. Toutes ses prises de positions émanent uniquement de ses structures», a-t-il expliqué. Dans ce même ordre d’idées, M. J’rad a indiqué que la Centrale syndicale restera toujours fidèle à ses principes et à ses objectifs fixés par son fondateur, feu Farhat Hached et ses compagnons. En ce qui concerne le climat social, le secrétaire général de l’UGTT a fait remarquer que les résultats positifs du 6ème round des négociations sociales dans le secteur privé et la fonction publique sont de nature à inciter les travailleurs à redoubler d’efforts pour améliorer la productivité et assurer la pérennité de l’entreprise. D’autre part, M. J’rad a exprimé la gratitude et la considération des syndicalistes au Chef de l’Etat pour les décisions sociales qu’il a annoncées, à l'occasion du cinquantenaire de l’Indépendance et notamment ses décisions relatives à la ratification de la Convention internationale du travail numéro 135 et à l’augmentation du montant des indemnités accordées aux travailleurs licenciés pour des raisons économiques ou techniques. Par ailleurs, le secrétaire général de l’UGTT a signalé que la Centrale syndicale est une organisation «patriotique» qui s’emploie à concilier les exigences du développement économique et les impératifs de la justice sociale et à contribuer à l’amélioration de la place qu’occupe la Tunisie sur la scène internationale. Walid KHEFIFI


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com