Irak La Résistance maintient la pression





Trois GI’s et des dizaines de policiers tués Pour la troisième journée consécutive, des soldats américains et des dizaines d'Irakiens, principalement des forces de l'ordre, ont été tués hier en Irak où les Britanniques tentent toujours d'apaiser la colère des habitants de Bassorah après les affrontements qui ont éclaté avec la population. Le Quotidien — Agences Un soldat américain de la division multinationale de Bagdad a été tué hier dans l’explosion d’un engin artisanal improvisé au passage de son véhicule au sud-est de la capitale. Dimanche deux soldats américains ont été tués en Irak, à Tall Afar et dans la province d’Anbar. Cinq policiers ont été tués et dix blessés hier après-midi dans l'explosion d'une voiture piégée dans le centre de Bagdad, a-t-on appris auprès d'une source sécuritaire.Dix autres policiers ont été blessés lorsqu'un obus de mortier est tombé à Téhéran square, toujours dans le centre de Bagdad, a ajouté cette source. Plus tôt dans la journée, un engin artisanal avait blessé deux policiers, dans la rue Palestine, dans l'est de Bagdad. A l'arrivée des forces de police, une voiture piégée avait ensuite explosé, blessant huit personnes, dont trois policiers. Une personne a également été blessée dans l'explosion d'une voiture piégée dans la rue Roubaya, dans l'est de la capitale. Toujours sur le terrain, quatre personnes ont été tuées, dont des militaires irakiens, et 16 autres blessées à la suite de l'explosion de deux voitures piégées coup sur coup dimanche matin dans l'est de Bagdad, a-t-on appris auprès d'une source au ministère de l'Intérieur. * Accrochage à Bagdad A Bagdad des accrochages entre des Résistants et des militaires irakiens ont éclatés hier après midi dans le quartier sunnite d’Adamiyah. Selon des témoins il y aurait des morts des deux cotés. A Kerbala une voiture piégée a également explosé dans le centre ville près d'un restaurant et du bâtiment du gouvernorat, selon les autorités locales. Aucun bilan de victimes n'était encore disponible, selon le journaliste de l'AFP sur place. Par ailleurs, la police irakienne a découvert 43 corps criblés de balles ces dernières 24 heures à Bagdad, tués vraisemblablement dans des affrontements à caractère confessionnel, a annoncé un responsable du ministère de l'Intérieur. Selon cette source, les corps ont été découverts dans deux quartiers de la capitale. 28 corps ont été découverts à Khark, un quartier de l'est de la ville et les 15 autres corps ont été retrouvés à Roussafa, dans un quartier ouest. La veille, au moins 32 personnes ont péri dans le pays frappé par trois attentats suicide. Enfin, un important responsable de l'organisation Ansar al-Islam a été tué par les forces de sécurité irakiennes, ont annoncé hier les autorités irakiennes et l'armée américaine. "Le responsable d'Ansar Al-Islam, Ali Ouali, a été tué samedi au cours d'un raid contre une maison à Bagdad, dans le quartier de Mansour (ouest)", ont indiqué les autorités irakiennes dans un communiqué. * Experts britanniques Par ailleurs, une équipe d'experts britanniques était attendue hier en Irak pour enquêter sur les causes exactes du crash samedi à Bassorah (sud) d'un hélicoptère de la Royal Air Force dans lequel cinq militaires britanniques ont péri. Un policier irakien a témoigné que l'hélicoptère avait été abattu par une roquette. Après le crash, des affrontements avaient éclaté entre soldats britanniques et civils armés irakiens, dans lesquels cinq civils avaient été tués et 28 blessés à Bassorah, la deuxième ville d'Irak à majorité chiîte où le calme est revenu.


Articles Similaires:



Source: LeQuotidien: lequotidien-tn.com